Houellebecq, déjà ?

Il semblerait que la prophétie de Michel Houellebecq veuille décidément se réaliser. Ainsi, on apprend l’existence d’un nouveau parti : l’Union des Démocrates Musulmans Français. Intéressant. Un petit, tout petit parti musulman, certainement inoffensif puisqu’il ne brigue que des mandats cantonaux. Ah, oui, ces braves gens ont quand même déjà un élu, à Bobigny. Grâce au soutient de l’UDI, mouvement de centre-droit très mou s’il en est. Cela ressemble furieusement à un test en laboratoire de l’hypothèse Houellebecq.

Évidemment, ce parti se défend de vouloir islamiser qui ou quoi que ce soit. Il ne cherche qu’à représenter « une partie de la population qui ne se retrouve pas dans les partis traditionnels ». Admettons. Mais représenter une partie de la population sur un critère principalement religieux, on peut difficilement appeler ça autrement que du communautarisme, ce qui est contraire à l’esprit de la fameuse République dont on nous rebat les oreilles en permanence. Mais après tout, cela n’a rien d’illégal.

La situation est finalement assez naturelle : les musulmans ont tendance à mettre l’observance de leur religion au même niveau, sinon avant celle des lois du pays dans lequel ils habitent. En toute logique, ils devraient être attiré vers un parti qui se dit ouvertement musulman, et dont le programme propose du hallal et de la finance islamique. Il y a là une clientèle électorale à prendre, et ce qui m’étonne, c’est qu’un tel parti ne se soit pas constitué plus tôt.

Car la clientèle est de taille, et a tendance à voter assez uniformément : il est avéré que les Français musulmans, qui sont dans leur immense majorité originaires du Maghreb et, dans une moindre mesure, d’Afrique subsaharienne, ont porté leurs voix sur le candidat du PS à environ 98% lors des deux dernières élections présidentielles. Il est même possible que le président actuel, dont le nom m’échappe, ne doive son élection qu’à la courte différence faite par le vote musulman – bien que je reconnaisse qu’il ne s’agisse là que d’une hypothèse. On comprend au passage la lubie socialiste du vote des étrangers, qui sont principalement des musulmans originaires du contient africain : il y a là un réservoir de voix qu’on ne saurait négliger quand les élections se gagnent de justesse.

On imagine alors qu’un parti musulman pourrait, à terme, commencer à peser d’un poids certain dans la vie politique française. Cela, bien sûr, ne se fera pas du jour au lendemain, et on peut compter sur nos bon vieux politiciens traditionnels pour leur mettre des bâtons dans les roues s’ils ont intérêt à le faire, mais je parierais plutôt sur la stratégie à courte vue et sur la lâcheté dont ces mêmes politiciens sont coutumiers. À force d’alliance et de tractations, un parti musulman, qu’il s’agisse de l’UDMF ou d’un autre, peut faire son chemin. Et une fois qu’ils auront un pied dans la place, les sempiternelles revendications concernant le hallal, la construction de mosquée et que sais-je encore auront un relais politique très efficace.

Bien évidemment, on n’aura ni décapitations publiques ni condamnation à des coups de fouets, mais les principes et valeurs de l’Islam feront leur chemin dans nos institutions et nos lois. Et il sera de plus en plus difficile de revenir en arrière. Oh, bien sûr, au départ, cette entrée en politique des musulmans sera dûment cornaquée par les partis en place, mais avant longtemps, le ou les partis musulmans pourront voler de leur propres ailes. Et je crois qu’il y a peu d’illusions  se faire sur ce qu’il en sortira.

Bien sûr, l’UDMF ne restera certainement pas le seul parti musulman de France : l’exemple va donner des idées à pas mal de gens – ce qui paradoxalement ralentira un peu le processus grâce aux divisions internes que cela produira, dans un premier temps du moins, chez les musulmans. Mais j’avoue que je crains le jour où un parti musulman sera assez fort pour parler au nom du grand nombre de musulmans français, et imposer un certain nombre de conditions dans une élection de grande envergure. La suite se trouve dans Houellebecq.

source

 

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Houellebecq, déjà ?

  1. kobus van cleef dit :

    c’est bien pour ça que les primaires à la vronzaise , c’est du passé
    ce sera vote ethnique contre vote communautaire
    et pas plus tard que maintenant
    à moins que, à moins que….nos zélites ( nauséelites?) politrouks se prostituent jusqu’à l’os pour offrir postes, prébendes , sinécures aux représentants de la communauté dont on convoite les suffrages

    c’est déjà le cas me direz vous….et nauséelites n’ont plus grand chose à offrir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s