Élections : tout est en ordre

Le résultat des élections départementales n’a finalement rien que de très prévisible. Tout est en ordre dans la raie publique française. La droite molle a touché le gros lot non grâce à son programme novateur et à ses idées qui nous tireraient vers le haut, mais tout simplement parce qu’après la gauche vient la droite. Et vice-versa. Oh, bien sûr, la nullité crasse du PS et la morgue insultante de ses cadres pour le peuple ont joué, et si les résultats de Hollande et sa clique d’apparatchiks fonctionnarisés n’avaient pas été aussi catastrophiques, le revers n’aurait pas été aussi cinglant. Mais soyons un peu sérieux : c’est la même chose à chaque fois. Et les premiers responsables, ce sont les électeurs.

Continuer à lire … « Élections : tout est en ordre »

Le vote FN, un vote de classe

Interview intéressante du géographe Christophe Guilluy, qui explique comment le vote FN est aussi un vote de classe.

Analyse juste, mais qui selon moi laisse un peu de côté la dimension ethno-culturelle du vote FN, dont la motivation fondamentale est liée à l’immigration et à un désarroi identitaire très fort chez les populations autochtones de la France.

Continuer à lire … « Le vote FN, un vote de classe »

Les pédophiles de la république

L’Éducation nationale, dont je pense par ailleurs le plus grand mal et dont je souhaite la suppression, est frappée par un scandale de pédophilie, au demeurant fort peu médiatisé si on le compare à ce qui se passe quand c’est l’Église catholique qui est impliquée. En clair, des pourritures d’instituteurs pédophiles ont exercés leur perversité au sein des écoles publiques, nous faisant regretter l’abolition de la peine capitale. Tout ce qu’on peut leur souhaiter est de se retrouver en prison, là où ils se feront copieusement tabasser par les nombreux représentants de la diversité qu’ils ne manqueront pas d’y côtoyer, représentants qui sur certains sujets ont encore un flair assez sain. Ceci mis à part, il faut rappeler une évidence : les professions dans lesquelles on côtoie des enfants attirent naturellement les pédophiles.

Continuer à lire … « Les pédophiles de la république »

À poil Zemmour

Zemmour_PeltierÀ poil Zemmour, c’est le titre d’un petit livre de Martin Peltier qui, comme vous l’aurez compris, parle de Eric Zemmour. Lecture facile, rapide, souvent amusante, ce livre a l’avantage d’avoir été écrit par un homme qui a bien connu Zemmour à ses débuts. Il prend sa défense contre les censeurs et juges improvisés, notamment contre l’inénarrable Noël Mamère. Mais aussi et surtout, il pointe les faiblesses et lubies de Zemmour avec justesse et sympathie. Un peu anecdotique parfois, il y a cependant des analyses justes et peu émises auparavant, comme l’idée que Zemmour est au fond un républicain pur jus, dans la tradition de la troisième république. Martin Peltier note aussi que la décadence française dont se plaint Zemmour n’a certainement pas commencée en 68 mais était déjà à l’oeuvre avec de Gaulle et l’esprit des années 60 en politique. Manifestement, Martin Peltier fait partie de ces gens qui à la droite de la droite garde une dent contre de Gaulle, mais il dit cependant des choses qui méritent d’être lues.

Pour les Parisiens, le livre est disponible chez Facta.

Sinon, ici.

Continuer à lire … « À poil Zemmour »

Petit maître et morgue intellectuelle

Nicolas Lebourg, historien de son état, est apparemment fasciné par l’extrême-droite qu’il ne cesse d’étudier et de décrire. Je n’ai lu qu’un seul livre de lui sur le sujet, et je n’en recommande pas la lecture  : c’est banal, ennuyeux, et ressemble beaucoup à une collection de coupures de journaux. Malgré tout, il me faut bien parler de lui car il vient de donner une interview intéressante au Figaro à propos d’un collage fait par un obscur mouvement nationaliste prônant la « remigration » sur les murs du Palais de la porte Dorée, magnifique monument de style art-déco qu’on a récemment transformé en un inutile et peu visité musée de l’immigration. Ce qui est intéressant, ce ne sont pas ses cris d’orfraie aussi convenus qu’insincères sur le « palier franchi par l’extrême-droite », mais l’attitude de mépris de classe qui suinte de tous ses propos.

Continuer à lire … « Petit maître et morgue intellectuelle »

Le porc est-il confessionnel ?

Le maire UMP de Chalon-sur Saône veut supprimer les menus de substitutions proposés quand il y a du porc au menu des cantines scolaires. Il met en avant le principe de laïcité, et on pourrait être tenté de saluer ce geste qui semble dire au musulmans que cette fois, on ne reculera pas. Je ne voudrais pas être mauvaise langue, mais j’imagine qu’il y a derrière tout cela une nécessité de faire des économies, deux menus coûtant plus cher qu’un seul. Et surtout, on peut pronostiquer sans trop de risque d’erreur que désormais, les cantines de Chalon ne proposeront plus de porc du tout, histoire d’éviter les ennuis. Je demande à voir, en tous cas.

Cette décisions permet par contrecoup de mesurer à quel point notre monde est devenu orwellien : Najat Vallaud-Belkacem, qui je crois occupe vaguement un poste à responsabilité au sein de ce naufrage perpétuelle qu’est l’Éducation Nationale (qu’il faudrait à mon avis supprimer d’urgence, mais c’est un autre sujet), a déclaré que c’était là « supprimer la possibilité d’avoir un menu non-confessionnel ». On nage en pleine confusion mentale : le porc est une nourriture interdite par des religions, mais cela ne signifie pas qu’en consommer soit une pratique liée à la religion ! Mais pour cette femme, le seul fait que le porc soit proscrit par l’islam en fait une nourriture confessionnelle, et les menus sans porc, explicitement en accord avec les prescriptions de l’islam, deviennent non-confessionnels. C’est du pur délire, le sens des mots est tout simplement inversé. Et incidemment, cela montre que le référent ultime pour une personne qui raisonne ainsi… c’est l’islam. Nous avons donc une personne dans le gouvernement qui prend les prescriptions islamique concernant la nourriture comme étalon de ce qui doit être fait dans les cantine. Houellebecq, toujours Houellebecq…

Zlatan, va te faire foutre.

Ibrahimovic, qui commence à être un peu un has-been – le PSG n’a pas eu besoin de lui pour battre Chelsea mercredi dernier à 10 contre 11 – s’énerve contre un arbitre et insulte la France. C’était bien la peine de se débarrasser du KOB si c’est pour recruter ce genre de connard et le payer à prix d’or.

Zlatan, va te faire enculer.

Triste sire et petites gens

Deux articles qui valent qu’on y jette un oeil.

Le premier par Jacques Sapir : Le triste sire Colombani, aussi intéressant pour son analyse de la situation en Russie que pour sa réflexion sur l’incapacité des gauchistes à imaginer que le bonheur soit autre chose qu’un bilan comptable. Le socialiste est d’abord et avant tout un individu obsédé par l’argent, pour qui rien de ce qui ne peut se monnayer n’existe.

Et puis une tribune de Jean Roucas : Nous, les petites gens

J’aime beaucoup ce passage :

« Vous devez rêver d’une population d’immigrés que l’on peut acheter (avec nos impôts) par la construction d’une mosquée ou d’un centre culturel islamique, une population qui vous assurerait une réélection certaine en échange d’un laxisme total et d’une flagornerie sans borne. Un califat dont vous et François-le-Mou seriez les vizirs, en quelque sorte. »

Sauf que j’y ajouterais une chose : ce califat-là n’arrivera pas, parce que tout malins qu’ils se croient, le Blancos et Flamby, et tous les autres, verront la situation leur échapper.

 

« J’y ai perdu une partie de mon âme… »

Dans une interview filmée pour un documentaire dont je n’ai malheureusement pas retrouvé la trace, Hélie de Saint Marc déclare à propos de la guerre d’Algérie et des tortures qui y ont été commises par l’armée française : « Je n’y ai pas perdu mon honneur, mais j’y ai perdu une partie de mon âme. » Je crois que jamais on a mieux résumé les conséquences de l’obligation éthique du soldat, qui est parfois, et même presque toujours, de faire le sale boulot. Voila un homme qui avait une colonne vertébrale.

Continuer à lire … « « J’y ai perdu une partie de mon âme… » »

Houellebecquisation des esprits

Que faire pour lutter contre la radicalisation des musulmans et les attentas islamistes ? Ouvrir des écoles confessionnelles musulmanes, pardi ! Décidément, le PS est plus houellebecquien que Houellebecq. Même les enseignants, pourtant coeur de l’électorat PS, commencent à douter. Prochaine étape, demander à tous les profs de se convertir ?

Je ne voudrais pas avoir l’air obsessionnel avec tout ça, mais avouez quand même que ce n’est pas de ma faute si nos élites en font tous les jours un peu plus donner raison à Soumission.