Zemmour lache le morceau

Grâce à La Lime, je prend connaissance d’une intervention de Zemmour pour qui « depuis 30 ans le FN prospère sur la douloureuse mais simple évidence qu’il y a trop d’immigrés en France. »

C’est une évidence, en effet, mais que même Zemmour n’avait jamais, à ma connaissance, formulée de façon aussi directe et simple auparavant. Je ne résiste évidemment pas au plaisir de faire remarquer que je disais cela il y a quelques jours. Peu importe. Ce qui compte, c’est effectivement que cette évidence est douloureuse, et pas seulement pour ceux qui refusent de l’admettre. La base du vote FN, c’est l’exaspération face aux dommages collatéraux d’une immigration extra-européenne massive. Les avantages de cette immigration, qui ne sont pas si évidents que cela, sont toujours contrebalancés, et de loin, par ses inconvénients malheureusement trop évidents au quotidien. Pour le dire simplement, les pertes sont très supérieurs aux bénéfices – et nous ne maudirons jamais assez Chirac, de loin le pire chef d’État que nous ayons jamais eu, instigateur du catastrophique regroupement familial, qui a transformé l’immigration de travail en immigration de peuplement. Il semble, soit dit en passant, que ce calamiteux personnage finisse sa vie tranquillement, s’en tirant ainsi à bon compte – justice divine, si tu nous entends…

Cette immigration produit de la criminalité violente et du terrorisme islamiste, mais aussi une modification des comportements sociaux, de l’incivisme, des revendications communautaires sans cesse plus contraignantes et pressantes, de l’insécurité diffuse. Certes, la sur-représentation massive des criminels et délinquants issus de l’immigration extra-européenne est la partie la plus douloureuse  car elle engendre des victimes bien réelles, mais il ne faut pas que cela nous cache le reste de l’iceberg. Si le problème de sécurité publique posé par les extra-européen était ramené à des proportions raisonnables, cela ne changerait rien au fond à la destruction progressive du lien social qu’engendre une immigration de masse dont les codes culturels sont éloignés de la société d’accueil. Je parle ici de la simple façon d’être, du style de vie, des rapports entre les gens. L’approche humaine, verbale et physique n’est pas la même d’une société à l’autre, et les différences sont sources d’incompréhension et de tension. Fréquentez seulement des Anglais ou des Espagnols, vous comprendrez immédiatement que les variations des codes collectifs de conduite sont parfois difficile à vivre pour un Français – et on parle ici de peuples qui sont relativement proche de nous. Comment donc voulez-vous qu’on puisse s’habituer vraiment à des comportements encore plus éloignés, surtout lorsqu’on y ajoute une religion qui a tendance à se montrer envahissante ?

À titre d’exemple, je n’apprécie guère les gens qui parlent fort, vous appellent « cousin » et vous tutoie d’emblée, le tout en se tenant à quelques centimètres de votre visage. Je comprends qu’on puisse trouver cela chaleureux, mais ce n’est pas dans mes habitudes, et je ne souhaite pas qu’on me force à ce que ça le devienne. Cela ne fait pas de moi un horrible raciste, mais simplement un homme qui souhaite pouvoir conserver sa réserve et le comportement social de la société à laquelle il appartient.

Plus généralement, les mauvais comportements systématiques de toute une partie des immigrés extra-européens, qui ne sont que peu sanctionnés socialement, introduisent une défiance générale dans la société, et ce pas uniquement entre « de souche » et « immigrés », mais entre les « de souche » eux-mêmes. Une fois que le lien de confiance sociale minimum est entamé, il a tendance à se rompre partout. Notons que l’immigration n’est une catastrophe que parce qu’elle possède un caractère massif. Si elle n’était le fait que de quelques centaines d’individus, criminels ou honnêtes, elle ne poserait aucun problème de fond, car elle se dissoudrait rapidement dans la société française.

Ce n’est malheureusement pas le cas, et c’est précisément le caractère massif de cette immigration qui permet aux criminels et au terroristes qui en sont issus de se trouver « comme des poissons dans l’eau » en France. Même si l’immense majorité des immigrés extra-européens, qui sont pour la plupart musulmans, ne sont ni criminels ni terroristes, c’est la simple masse de cette majorité qui permet à la minorité criminelle et terroriste d’exister. Et à cela il faut bien sûr ajouter tous les comportements quotidiens qui donnent à certains autochtones le sentiment de ne plus être chez eux.

Imaginons un instant que la France ne compte plus un seul Maghrébin, et que les seuls Noirs qu’on croise soient des Antillais ou des Réunionnais. Bref, imaginons que la France ressemble un peu à la Bretagne ou à la Creuse. Le Front National ne ferait pas recette. Certes, les problèmes économiques liés à la désastreuse gestion socialiste du pays et à l’Union Européenne ne disparaîtraient pas, mais il est probable qu’en l’absence d’une terreur idéologique et d’un chantage « républicain » systématique dont le levier est le FN, une partie de la droite aurait pu constituer une alternative crédible et ne pas être simplement un PS bis. Peut-être. Nous ne saurons jamais.

Ce que nous savons en revanche, c’est que cette immigration massive n’est pas près de s’arrêter, encouragée qu’elle est par nos « élites », dont il ne faut décidément rien attendre de bon. Nous ne l’avons pas voulu, ils l’ont fait et nous la subissons, bon an, mal an. Je ne sais comment tout cela va finir, mais je me souviens que durant mes études, j’avais un camarade d’origine marocaine qui me disait que tout cela allait se tasser. C’était il y a 20, et n’importe qui a vécu depuis peut constater que la situation n’a fait qu’empirer. Alors, peut-être, dans mille ans, tout cela se sera tassé – et peut-être comme se tasse la terre dans un cimetière. Mais nous ne vivons pas dans mille ans, nous vivons maintenant.

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Zemmour lache le morceau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s