À poil Zemmour

Zemmour_PeltierÀ poil Zemmour, c’est le titre d’un petit livre de Martin Peltier qui, comme vous l’aurez compris, parle de Eric Zemmour. Lecture facile, rapide, souvent amusante, ce livre a l’avantage d’avoir été écrit par un homme qui a bien connu Zemmour à ses débuts. Il prend sa défense contre les censeurs et juges improvisés, notamment contre l’inénarrable Noël Mamère. Mais aussi et surtout, il pointe les faiblesses et lubies de Zemmour avec justesse et sympathie. Un peu anecdotique parfois, il y a cependant des analyses justes et peu émises auparavant, comme l’idée que Zemmour est au fond un républicain pur jus, dans la tradition de la troisième république. Martin Peltier note aussi que la décadence française dont se plaint Zemmour n’a certainement pas commencée en 68 mais était déjà à l’oeuvre avec de Gaulle et l’esprit des années 60 en politique. Manifestement, Martin Peltier fait partie de ces gens qui à la droite de la droite garde une dent contre de Gaulle, mais il dit cependant des choses qui méritent d’être lues.

Pour les Parisiens, le livre est disponible chez Facta.

Sinon, ici.

À titre personnel, j’ai trouvé ce livre un peu rapide, et avec un peu trop d’esprit de connivence et de camaraderie entre l’auteur et Zemmour. Non pas que cela fausse les analyses et critiques, mais on a parfois l’impression d’être hors du coup, comme si on assistait à une discussion entre gens qui se connaissent. C’est évidemment la forme voulue par Martin Peltier qui donne cette impression, mais ce n’est pas toujours très heureux à mon avis.

Concernant Zemmour, je le trouve un peu fatigant à la longue, et je ne crois pas qu’il soit autre chose qu’une sorte de soupape du système médiatico-politique dont le rôle est de nous faire croire qu’on peut encore avoir publiquement des opinions pseudo-subversives. Certes, il croit probablement à tout ce qu’il raconte, je ne lui fais pas de procès en sincérité. Mais j’ai comme l’impression que malgré lui, il est tout aussi déconnecté des réalités concrètes que ses confrères bien-pensants – notamment lorsqu’il évoque son enfance à Montreuil pour se donner une crédibilité populaire. Les choses ont bien changé depuis. À force, Zemmour est un peu comme les autres : il a un fond de commerce intellectuel qui le nourrit plutôt bien, et il n’a aucune envie que quoi que ce soit change. Faut-il lire Zemmour ? Il me semble que ses chroniques sur RTL suffisent. Il est meilleur sur l’actualité prise dans le vif que sur de longs développements théoriques parfois fantasmés.

Publicités
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s