La république se prend un râteau

Les migrants ne veulent pas venir en France ! Pour une fois qu’il y a une bonne nouvelle dans tout ce chaos, on aurait tort de se priver. Finalement, nous allons prendre moins que notre part de ce tsunami migratoire, et ce malgré les efforts criminels de nos gouvernants, puisqu’un machin-truc officiel dont le nom m’échappe a envoyé des émissaires à Munich précisément pour inciter les migrants à venir. Soit dit en passant, on croit rêver : les pouvoirs publics incitent volontairement des gens à enfreindre la loi en entrant clandestinement dans le pays, et leur fournissent même un bus pour cela ! Si c’était un vilain facho qui avait rapporté cette histoire, on l’aurait traité de fou ou de complotiste malade. Mais là, c’est un fait avéré.

Cependant, cette bonne nouvelle n’en est pas vraiment une : si les pires crevards sortis du trou le plus chaotique qu’on puisse imaginer trouvent que la France n’est pas assez bien pour eux, c’est que notre pays doit aller sacrément mal. Alors évidemment, nos élites immigrophiles s’attristent, se lamentent et s’étonnent : comment ! des réfugiés, des malheureux qui ont vu la guerre et la mort en face, des pauvres hères déshérités refusent l’amour qu’on leur déclare ! comment, eux qu’on suppose automatiquement acquis aux droitdlhomme et à notre belle et magnifique démocratie, ils n’en veulent pas ? Notre modèle que le monde nous envie n’est même pas bon pour des réfugiés ? Nos élites sont comme une vieille catin desséchée, une cougar qui se croit encore belle et qui vient de se prendre un râteau monumental par toute une floppée de jeunes migrants virils, qui lui préfèrent la blonde Allemagne, aux formes nettement plus généreuses, ou la sévère mais salope Angleterre, plus riche de promesses. Le grand gang-bang migratoire, tant désiré par nos élites socialo-bobo-putassière n’aura pas lieu. Cette république femelle aux mamelles tombantes ne verra pas tout ses orifices remplis par les nouveaux arrivants. Qu’elle se rassure cependant, les clients continueront à venir, simplement, ce sera le pire du pire, tout ceux dont les autres salopes n’auront pas voulu.

N’empêche, tous ces migrants sont quand mêmes plus lucides que n’importe quel politicien français : ils se rendent bien compte qu’en hollandie socialiste, il n’y a rien de bon à attendre. Et ma foi, ils n’ont pas tort. J’ai toujours été persuadé qu’on pouvait apprendre même du plus arriéré des ploucs arriérés. Les migrants nous donnent une bonne leçon sur notre pays : nous sommes enfin devenu un pays du tiers-monde, qu’il vaut mieux éviter quand on cherche la prospérité économique. Ce qui me fait plaisir, c’est que ce soit des crevards qui nous le disent. Décidément, tout ça est un sacré bordel, et on n’a pas fini de rigoler.

Publicités
Cet article, publié dans Société, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La république se prend un râteau

  1. kobus van cleef dit :

    vous aussi ça vous a fait marrer?
    j’ai éclatté de rire à lire cette annonce sur le figaro
    pour une fois que je daigne ouvrir cette merde…
    j’ai pas su ce qu’en disaient libé et l’immonde que je ne lis que dans l’avion , mais nul doute qu’ils aient arrangé ça à leur sauce

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s