C’est bien parti pour ne pas s’arranger

Si vous croyez au sursaut pour 2016, désolé de vous décevoir, mais ça n’arrivera pas.  Ce sera la même merde que 2015, mais en pire. Je ne vous parle même pas du chômage et de la crise : aussi loin que je me souvienne, y compris quand je n’étais qu’un gamin dans les années 80, j’ai entendu dire qu’il y avait du chômage, que c’était la crise, et que toutes les filières étaient bouchées. Autant vous dire que ça ne m’impressionne pas trop. Ce qui m’inquiète beaucoup plus, c’est la dérive islamo-compatible du PS et l’aggravation du tsunami migratoire, avec tous les dommages collatéraux qu’il entraîne. Je ne vais pas entrer dans les sinistres détails que vous ne connaissez probablement que  trop.

L’avantage d’avancer en âge, c’est qu’on voit bien l’évolution des choses, et tout ce que je peux dire, c’est que les pires prévisions des nationalistes et autres vilains fachos réacs se sont réalisées en bien pire que tout ce qu’on pouvait imaginer. S’il y a bien un reproche qu’on peut faire aux méchants réacs, c’est d’avoir été toujours un peu en-dessous de la réalité. J’aime bien raconter cette petite anecdote, toute droit sortie des années 90. Un mien camarade de classe, du temps où j’étais, croyez-le ou non, en classe préparatoire littéraire, me disait que tout les problèmes liés à l’immigration allaient « se tasser ». Il était d’autant plus sûr de son fait qu’il était lui-même un rebeu de cité, marocain d’origine. Honnêtement, je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout l’impression que la situation se soit tassée, bien au contraire.

Du Hollande, du Valls, du Taubira, on va en avoir droit encore à pleines louches. Question attentats, ça va swinguer, et la dose de padamalgam qu’on devra bouffer sera suffisante pour tuer tous les chevaux de la garde républicaine – mais les ânes seront probablement épargnés. L’Allemagne, de son côté, va continuer à jouer son rôle de pompe à merde – et comme on sait, le matériel allemand est en général très fiable et de très bonne qualité, donc aucune raison que cela s’enraye ; la France étant amenée à jouer le rôle peut enviable de bassin de rétention en cas de débordement. Et très honnêtement, la marge d’avilissement est encore très, très large. Regardez donc la Suède si vous pensez qu’on ne peut pas tomber plus bas, ils sont à la pointe et peuvent encore faire pire. Pas de quoi se réjouir.

Seul petit espoir à l’horizon : le Brexit. Si les Britanniques ont la bonne idée de quitter le Titanic européen, cela ouvrira peut-être des perspectives. Peut-être. Quittons nous sur une petite leçon d’histoire, ça ne fait jamais de mal.

Publicités
Cet article, publié dans Société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour C’est bien parti pour ne pas s’arranger

  1. Noix Vomique dit :

    Ça ne va probablement pas s’arranger… Mais je vous souhaite malgré tout une bonne année!

    J'aime

  2. Le Zebre dit :

    Il y a effectivement tres peu de chance que les choses s’arrangent. L’Allemagne va bientot comprendre sa douleur face aux difficultes qu’ils auront a integrer cette horde de medecins et d’ingenieurs qui, meme si on n’en parle plus, continue de debarquer sur les cotes grecques.

    Schengen va prendre l’eau de toute part. L’angelisme scandinave montre ses limites, les frontieres sont retablies en Suede et au Danemark. Le bloc de l’Est va refuser les injonctions de Junker. Cette Europe aurait tres peu de chance de survie au Brexit.

    Je ne vois pas ce qui pourrait empecher de nouveaux attentats – le premier de l’annee datant du 3 janvier !

    Comment esperer se sortir d’une telle muisse ? et avec qui ?

    Le Zebre

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s