Tic-tac-tic-tac…

2016 s’emballe. Tic-tac-tic-tac  fait la nouvelle année. 1er janvier, jour des voitures brûlées. À peine plus que l’année dernière, ça doit être l’état d’urgence qui porte ses fruits. 1er janvier, jour des agressions sexuelles de masse, à Cologne, à Helsinki. Les migrants ne se contentent plus de jeter la nourriture, se plaindre, vandaliser. Ils agressent, ils volent, ils tripotent, ils pénètrent, ils tapent des femmes. Ultime réponse des autorités : les femmes doivent s’adapter. C’est à dire ? Se laisser faire ? Porte une burqa ? Rester cloîtrées chez elles pour le restant de leurs jours ? Ils sont sensibles, ces migrants, ils ne savent pas se retenir, voyez-vous. On a beau leur organiser des stages de bonne conduite, rien n’y fait. Curieusement, il a fallu 6 jours pour que l’information sorte. Tic-tac-tic-tac… Et puis voici Valence, encore un déséquilibré qui crie allah ouakbar, l’islam serait-il une maladie mentale ? Tic-tac-tic-tac… C’est la saint-charlie, le jour des martyr, ça donne des idées, encore un déséquilibré qui vient crier des trucs pas vraiment charlie avant d’attaquer un flic à la machette et qui se fait descendre comme une merde devant un commissariat. Les riverains n’y croient pas, c’est forcément un complot, une bavure, pensez-donc, un bon musulman, ça ne fait pas des choses pareilles. Tic-tac-tic-tac… à force, les gens vont finir par avoir des doutes. Les migrants, les musulmans, le padamalgam… des doutes, on vous dit, légers, hein, mais quand même. 1000 crevards qui viennent attaquer des femmes le jour de l’an, ça devrait nous mettre la puce à l’oreille. Dans certains pays, ça serait l’exécution de masse. Y’a-t-il encore des hommes parmi nous ? Tic-tac-tic-tac… on ne peut pas dire qu’on ne vous avait pas prévenu. En Suède, c’est un migrant érythréen qui égorge la fille de 7 ans du couple qui l’accueillait. Ça commence à faire tâche, tout ça. Et c’est pas fini. Comme disait Manu, le terrorisme, va falloir apprendre à vivre avec. Un peu comme les femmes avec les agressions de migrants d’ailleurs. Tic-tac-tic-tac… On va se réveiller ?

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Tic-tac-tic-tac…

  1. kobus van cleef dit :

    Hier c’était un gnoule qui attaquait le commissariat du 18eme au hachoir…..
    La maréchaussée l’a flingue pour sa peine ,mais le suivant ?
    Ça vous ferait plaisir d’être débité en bas morcifs avec un hachoir ?
    Que l’on suppose pas trop propre ,hein, un peu douteux, avec des résidus de sang de mouton, pouacre !

    J'aime

  2. Arnaud D dit :

    Les migrants ne sont pas de bons plaideurs pour leur cause. Ils agressent, ils volent, ils violent en Allemagne, en Suède, en Norvège, un peu partout en fait. Ils ont besoin de cours de respect de la femme blanche, de la propriété d’autrui, etc. Et dans le même temps, il faut que les natifs apprennent à vivre avec ces nouveaux arrivants qui, n’en doutons pas, sont une incroyable source d’enrichissement.

    J'aime

  3. Le Zebre dit :

    L’absence de reaction populaire revele le niveau de decrepitude de l’Europe.

    Apres les avoir acceuillis a bras ouverts, alors que personne n’en voulait, a commencer par leurs frères des petro-monarchies, les Allemands se voient remercies de bien singuliere maniere.

    Sous d’autres cieux, certains auraient ete brules vifs.

    Quand de surcroit, on apprend que non seulement la police n’est pas intervenue mais a prefere detourner le regard…On a juste envie de vomir.

    Quelle honte. On a donc tout perdu en Europe, l’honneur? la fierte? le respect de nos epouses et de nos filles ?

    Les dirigeants europeens semblent chercher la guerre civile et ils finiront par l’avoir car tout le monde n’a pas vocation a tendre l’autre joue.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s