Les bras ballants

Depuis quelques jours, j’essayais en vain de trouver quelque chose d’intelligent à dire sur les agressions sexuelles de masse perpétrées par les migrants, mais je me trouve face au mur de l’évidence : il n’y a rien a en dire tant tout cela est frontal, clair, net et précis. Les migrants sont là pour piller, détruire, violer et tuer. C’est une invasion, et si l’histoire ne tourne pas complètement en notre défaveur, on se rappellera de la décision allemande d’accueillir en masse les migrants comme de l’événement déclencheur de la catastrophe qui, n’en doutons pas, arrive à grands pas.

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu, et personne désormais ne pourra dire qu’il ne savait pas. L’information est là – même si elle a été cachée un certain temps, à tel point qu’on apprend que l’été dernier en Suède le même type d’événement a eu lieu et a été occulté par la police. Ce qui me sidère au plus haut point, c’est la réaction des féministes, dont la plus grande peur est d’être accusés de racisme. Le déni est au maximum, la soumission à l’idéologie antiraciste atteint son paroxysme. Même le nez face à l’évidence, c’est le déni qui l’emporte. Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Une réaction saine et naturelle aurait été de dire : terminé, fini, dehors les migrants. Après tout, ils sont bien arrivés très récemment de quelque part, ils peuvent y retourner, non ? Mais une fois encore, nos élites ont préféré prendre la défense de l’envahisseur. Je ne comprend pas bien ce qu’ils cherchent, ou ce qu’ils s’imaginent. Tout cela ne peut se terminer que très, très mal. D’autant plus que c’est encore au moins un million de migrants qui vont venir s’incruster en Europe en 2016. La seule réponse, c’est que nous devons nous adapter. Nous adapter à la folie criminelle d’une masse d’individus issus d’une culture misogyne et violente, dont je commence à me dire qu’ils ne souhaitent même pas profiter de nos richesses, mais tout simplement semer la destruction autant qu’ils le pourront. Même les juifs sont invités à mettre genoux à terre, eux qui pourtant, selon notre ami le Blancos, sont « l’avant-garde de la république ». Bonne blague. Eux aussi, qui pourtant ne manquent pas d’entregent dans les allées du pouvoir, seront lâchés traitreusement par des politiciens qui préféreront reculer devant la violence de l’islam.

Décidément, tout va vraiment très mal. Je me demande bien comment va finir l’année quand on songe qu’il y a un an de cela, on imaginait pas la moitié de ce qui est arrivé. Peut-être toutes ces exactions commencent-elles à ouvrir les yeux des peuples ici et là en Europe. Le rétablissement des frontières dans certains pays du nord sont un premier pas. Peut-être que finalement, l’UE crèvera de la bêtise allemande. En attendant, ce qui est devant nous, c’est surtout du sang, de la sueur et des larmes.

Publicités
Cet article, publié dans Société, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Les bras ballants

  1. Crisfi dit :

    C’est, hélas, trop vrai ! Pauvre de nous, c’est inimaginable ! On assiste au suicide de cette Europe dont on nous avait tant vanté les mérites. Que se passe-t-il ? On nous a trahis… On nous a bien eus… Qui est « on » ? (Attention, pas de théorie du complot…)

    J'aime

  2. Pangloss dit :

    Du sang, de la sueur et des larmes.
    Et des commémorations. Et pas d’amalgame. Et l’Islam religion de paix. Et faire barrage au FN. Et les valeurs républicaines.

    J'aime

  3. Le Zebre dit :

    Excellent article. Comme vous l’avez dit, nul n’est plus aveugle que celui qui ne veut voir.

    Je disais ici meme, il y a quelques jours, que l’Allemagne ne devrait pas tarder a comprendre vers quoi ils se sont engages en acceuillant sans discernement aucun cette horde d’ingenieurs et de medecins. Je ne pensais que les choses allaient s’accelerer a ce point.

    Nous ne sommes que le 13 Janvier: un attentat a la voiture le 3, un commissariat attaque le 8, et scenes d’attaques COORDONNEES a travers toute l’Europe du nord.

    Ajoutez a cela, une trahison sans commune mesure des medias et des politiques qui cachent la realite du terrain.

    Aucun sursaut a attendre d’un peuple amorphe au cerveau lobotomise par le television et par les medias a la solde du pouvoir.
    Nous vivons en direct la fin d’une époque et on nous parle des soldes d’hiver et du dernier star wars.
    Il faut se rendre a l’evidence, ils ont gagne.

    Pour ma part, je m’apprete a quitter Paris car les grands centres urbains vont devenir de plus en plus penibles a vivre et je vais reprendre mes cours de tirs car je me vois mal endosser le role du dhimmi de service.

    Puisque l’Etat se refuse a defendre le citoyen, ce dernier va devoir apprendre a le faire lui-meme.

    .

    J'aime

  4. antigauchisme dit :

    j’ai beau vivre dans une petite ville de campagne épargnée par « le problème » je pense sérieusement a migrer vers la Russie a condition que ce brave Vladimir et son gouvernement soit pret a me naturaliser en moins de deux et a faciliter mon intégration une fois la bas comme le fait israel avec les immigrés juifs de france et du monde (mon grand père était Russe) Les libéraux me traiteront d’assisté Je leur dirais plutot que comme je ne suis pas con, je ne suis pret a quitter le confort d’une vie de français moyen que pour avoir une vie sociale et spirituelle plus riche, c’est a dire vivre en me sentant membre a part entière d’une communauté ou l’entraide la fraternité et la solidarité primerait sur tout autre valeur (financière notamment n’est pas les libéraux)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s