L’Axe du loup

« …depuis mon départ de Sibérie, l’itinéraire que je suis ne strie que des mondes orthodoxes, chamaniques ou bouddhistes. Je juge reposant pour l’âme de voyager parfois hors de certains univers islamiques, c’est-à-dire loin des terres plantées de minarets où l’homme a crée l’enfer autour de lui. Loin des gourbis, loin des ânes battus, loin des femmes haïes et de la loi naturelle bafouée et loin de cette odeur de pisse chaude de chèvre qui flotte toujours au-dessus de la maison du Prophète. »

Sylvain Tesson, in L’Axe du loup

J’aime bien Sylvain Tesson. Je le trouvais un peu frimeur, mais je respecte en lui l’aventurier, et ses livres sont agréables à lire. Et concernant l’islam, on voit qu’il a de l’instinct ! Ces quelques lignes sont tirées du récit de son voyage depuis la Sibérie jusqu’en Inde, sur les traces des évadés du goulag. À pied, à cheval ou à vélo, il relie le cercle polaire à Calcutta. Un beau voyage inspiré par le récit supposé véridique d’un authentique zek polonais qui s’est échappé d’un camp sibérien selon cette direction nord-sud que Tesson appelle, justement, l’axe du loup. Cette aventure a aussi donnée le beau film de Peter Weir Les chemins de la liberté.

Sylvain_Tesson_Axe_du_loupUne aventure anticommuniste dans laquelle on peut lire quelques lignes assassines sur la religion de barbares sanguinaires qu’on sait, on aurait tort de bouder son plaisir ! Le livre est bon, et la partie sibérienne est la plus prenante : Russes amateurs de vodka (comme de juste !), ours, américains improbables… les rencontres le long du Baïkal aussi bien que les réflexions du marcheur solitaire en forêt valent qu’on le lise.

 

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, Livres, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’Axe du loup

  1. Popeye dit :

    Ne mettez pas ces passages en exergue sur votre blog!
    L’auteur risquerait de se voir traîné devant la XVIIème chambre du tribunal correctionnel de Paris…

    J'aime

  2. Arnaud V. dit :

    J’échange mon « Dans les forêt de Sibérie » (ai remis la main dessus) contre ton « axe du loup ». Next time.

    J'aime

  3. kobus van cleef dit :

    ha , l’odeur de pisse chaude de chèvre….ça fait penser à un passage de Tardi , dans Adèle Blanc-Sec
    le visiteur : « l’égypte ,les odeurs d’épice des souks…. »
    le détective : « les odeurs de pisse ? »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s