Langage corporel

Le comportement humain est quelque chose de fascinant. 80% de la communication passerait par le langage corporel : les attitudes, la façon de bouger, de se tenir. Regardez donc cette magnifique photo de Manuel Valls en train de serrer la main du roi d’Arabie saoudite : toute son attitude respire la soumission intégrale.

valls-émirLe roi se tient bien en place et il attire Valls, dont on voit clairement qu’il est en léger déséquilibre. La position de ses pieds est presque caricaturale : c’est celle d’un écolier timide pris en défaut par le proviseur. Dans son sourire un peu raide, j’irais même jusqu’à lire la satisfaction du type à qui son idole fait l’honneur d’un selfie. On sent que Valls est impressionné et tout fier à la fois. Il semble ne rien peser par rapport au roi dont la masse est bien plantée dans le sol. Le plus révélateur est la poignée de main : le roi bouge à peine le bras, c’est Valls qui vient mettre tout son bras à la merci du poussah. La main du roi domine, elle est légèrement au-dessus de celle de Valls. Cela semble anodin, mais c’est un indicateur très clair de domination et de puissance. On imagine d’ailleurs bien le toucher gras et huileux de la main du bédouin adipeux qui, roulé dans son drap, affublé de son torchon sur la tête, n’en arbore pas moins un sourire satisfait. Le maître d’ailleurs semble ne pas vraiment se soucier de l’événement : autant Valls est tout pénétré de l’importance de l’instant, autant le roi y est indifférent.

valls-émir2La seconde photo est très parlante aussi : le roi et son entourage sont assis solidement, en posture d’attente. En face, Valls est penché vers l’avant dans la position de l’élève un peu fayot qui veut se faire bien voir. La scène pourrait être celle d’un oral. C’est Valls qui cherche ici l’approbation du puissant roi qui semble, pour autant qu’on puisse en juger, regarder avec amusement les efforts désespérés de ce type qui veut lui plaire. Je vais extrapoler un peu : on dirait un type qui cherche à demander une enième rallonge à son banquier.

Le roi a d’ailleurs été décoré de la légion d’honneur par un individu presque aussi gras que lui. Je ne vais pas commenter sur l’imposture évidente que cela constitue, la légion d’honneur étant démonétisée depuis longtemps. Je pense que le roi d’Arabie saoudite n’en a rien à foutre de cette médaille en toc. Il l’a juste demandée pour jouir de l’humiliation que cela provoquerait. Les despotes orientaux aiment à voir leurs obligés ramper devant eux.

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Langage corporel

  1. kobus van cleef dit :

    la comparaison avec le type qui demande une rallonge de plus à son banquier est très bien observée
    pour m’être trouvé souvent dans ce genre de situation, je peut attester qu’on est réellement comme l’élève qui fayote ….j’en suis pas très fier d’ailleurs, mais le moyen de faire autrement ?
    pour la première photo , au fond , le garde républicain regarde la ligne bleue des vosges….machine parfaitement huilée, il veille à ne rien laisser paraître de ses émotions, en a-t-il , d’ailleurs? espérons qu’il ai remisé ça au vestiaire , ça lui portera moins préjudice pour l’avancement….

    J'aime

    • Faire le fayot devant un banquier n’est pas glorieux, mais quand le banquier est aussi un coupeur de tête et un financier du terrorisme, ça ressemble à du déshonneur.

      J'aime

      • kobus van cleef dit :

        En quelque sorte, oui
        Manu les mordasses est aussi mal fagoté que son cadi ,trouvez pas ?
        Et cette mode des pantalons moulans et trop longs……
        Ma grand-mère, cévenole simple et vraie ,ne perdait jamais l’occasion de rappeler que »les pantalons larges font les hommes forts »
        D’un autre côté, on saluera la cohérence dans les fringues des protagonistes, le poussah est à l’aise, au large ( et comme dit Blier dans  »calmos » vous, avec les crocs ,vous pétez ça vous colle aux cuisses ,nous avec la soutane on est à l’aise) ,le vronzais dans son costard rétréci, pas très jouace

        J'aime

  2. olideo dit :

    Haha, les dynastes du type de ce roi d’Arabie Saoudite doivent bien se moquer de notre activisme d’Occidental remplis d’ambitions.
    Eux sont assis sur un pouvoir millénaire, entourés de prestige, dont personne n’ose critiquer la grandeur, et dont les rares critiques sont impitoyablement passés sous le fil de l’épée.

    Son sourire est presque encourageant, on ne se doute pas qu’il cache derrière un despote.

    J’analyserai comme cela la photographie ; d’un côté, l’Oriental du désert, tranquille, sans passions actives (juste là pour régner et assurer sa descendance) ; de l’autre, l’Occidental, intranquille, type du parvenu à la Balzac, sans cesse tourmentés par la soif de reconnaissances et de faux prestige.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s