Pauvres flics

Décidément, les flics continuent de se faire dérouiller sur ordre. Une docilité pareille a de quoi inquiéter. Je suis toujours particulièrement réjoui par le spectacle d’un flic qui cogne un gauchiste, mais ça ne m’empêche pas de rester lucide. J’ai bonne mémoire, et je me souviens encore de leur zèle face à la Manif pour tous ou plus récemment contre les Identitaires qui manifestaient à Calais. J’ai un peu de mal à pleurer sur leur sort.

Qu’on ne se méprenne pas : je suis toujours très choqué de la violence des gauchistes à l’encontre des flics, et je ne cautionne pas ce type de comportement, mais l’idée même d’aller manifester contre les violences anti-flic me semble ridicule. J’y perçois surtout une trouille bleue de braves gens qui s’effraient de voir que les flics n’arrivent pas à se protéger eux-même. La vérité, c’est qu’ils ont des ordres, et qu’ils obéissent jusqu’à la connerie. Ils préfèrent se faire casser la tête par des branleurs d’antifas plutôt que de risquer la bavure qui pourrait compromettre leur carrière, et surtout celles de leurs chefs. Mais demain, si ils ont carte blanche pour cogner, ils ne se priveront pas, et ce n’est pas le fait de les avoir soutenus qui vous prémunira d’un bon coup de matraque ou d’une garde à vue le jour où il vous prendra l’idée d’aller protester contre le régime. Quiconque a eu à faire à la police sait que si les individus qui la composent sont souvent de braves types, l’institution en fait parfois d’implacables salopards.

Ils sont nombreux, armés, organisés. Ils sont aux premières loges pour voir tout ce qui déraille au quotidien, et pourtant ils acceptent de se faire cogner parce que tel est le bon plaisir des politiciens. Ils devraient être à la pointe de la révolte contre ce régime qui en fait des sacs de frappe pour gauchistes en mal de sensations fortes. Mais de mémoire d’homme, on n’a jamais vu la police se soulever.

Pourtant, la seule grève que devrait craindre le pouvoir, c’est celle de sa garde prétorienne. Sans flics, je vois mal François Hollande ou Manuel Valls tenir tête à un type qui voudrait leur coller une beigne.

Publicités
Cet article, publié dans Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Pauvres flics

  1. Et on est nombreux à vouloir le faire !!!!
    Surtout avec le pitchoun qui fait le nerveux !!!!

    J'aime

  2. Pangloss dit :

    Je suis étonné de voir ce jeu où les manifestants partent casser du flic et où les flics se défendent au minimum.
    « La police, c’est comme le revolver que tu as dans ta poche ou le zizi que tu as dans ton froc: si tu n’as pas l’intention de t’en servir, il vaut mieux ne pas les sortir en public sous peine de te rendre ridicule », disait un de mes vieux voisins.

    J'aime

  3. Will dit :

    Faisons une analyse militaire. Deux forces en présence, deux capacités. Le problème, c’est que les CRS sont vêtus trop lourdement, ils se prennent – et agissent – comme des Robocop. C’est risible. A côté, les chiens antifafs et autres anarchistes à capuches sont vêtus légèrement. D’où le rapport de force légèrement en avantage des manifestants. Pour prendre un symbole, c’est David contre Goliath quoi, même si nos David sont des trouillards aussi.

    Le problème est aussi que les CRS ont une trouille bleue d’être blessés, égratignés, ils se barricadent sous leurs uniformes absurdes alors qu’ils devraient foncés dans le tas, telle une cavalerie à coups de sabres.

    Le type qui s’est fait agressé à coups de barre de fers pendant l’attaque de la voiture a faillit sortir son flingue et lui mettre une balle : personnellement, à sa place, je n’aurai PAS hésité un instant, rien à cirer des conséquences ultérieures. Ce petit con qui le lattait – et qui n’a pas le courage de montrer sa vilaine face devant les caméras, comme tous ses petits camarades – était vraiment trop ignoble.

    J'aime

    • Quand les CRS chargent, tout le monde de débine. Ce qui les retient, ce sont les ordres venus des politiques. Si les natios tentaient le quart du dixième de ce que se permettent les antifas, ça durerait 5 minutes et ça finirait par des condamnations lourdes et des perquisitions. L’impunité fait que les antifas s’enhardissent, exactement comme les gamins qui testent les limites de l’autorité. Mais ils n’ont aucun autre but que de se faire plaisir.
      Sans vouloir faire l’ancien combattant, j’ai vu des charges de CRS aux alentours du Parc des Princes face à des gars nettement plus crédibles que les antifas question baston : personne n’était assez con pour rester à les attendre. Les seuls que j’ai vu résister sérieusement aux CRS, ce sont des Anglais complètement bourrés en 98 qui les chargeaient avec un poteau de signalisation, et pourtant les flics avaient quasiment carte blanche, vu qu’un gendarme s’était fait éclater la tête par un hool allemand peu avant.
      De l’aveu même d’un CRS, les manifs les plus tendues sont celles des agriculteurs. Les mecs sont pas là pour rigoler en général.
      Les antifas se croient très malins mais ils sont protégés par le pouvoir. Rappelez-vous l’affaire Granomort : un flic a tiré dans une foule. Un blessé, un mort, mais pas de scandale, alors que le flic en question était aussi mêlé à une histoire d’escroquerie. C’était aux abords du Parc des Princes. Un hool de plus ou de moins, ça ne choque personne.

      J'aime

      • Will dit :

        Merci pour ces précisions, historiques et sociales. Totalement en accord avec le fait que les policiers laissent les antifas faire ce qu’ils veulent, mais je garde néanmoins une partie de mon analyse, car je crois qu’ils ont tout de même un peu peur de l’ultra-violence des fafs rouges, vu le nombre de blessés dans leur rang.
        J’ai infiniment plus de respect pour les hooligans anglais que pour ces petits chiens nerveux d’antifas.
        Expérience aujourd’hui, cet après-midi à Lille : des hordes de supporters anglais, chantant des hymnes collectivement, et au milieu, 5 petites racailles à casquettes, abasourdis par l’impossible rapport de force.
        Tout d’un coup, ces nigauds se rendaient compte qu’ils n’étaient plus maître dans leur quartier.
        C’est un peuple français de cet acabit, de cette tenue que j’ai envie de voir face aux importations déliquantes.

        J'aime

  4. kobus van cleef dit :

    tiens , je suis allé les voir ce matin
    porter plainte , en gros
    c’est comme ça qu’on dit
    un truc de faible , quoi
    enfin,non
    si j’avais su qui était en cause, bon, j’aurais pu , à la rigueur , régler le truc tout seul ( ou avec l’assistance de quelques amis et d’une ou deux babioles , genre barre de métal )
    mais là
    macache, impossib’

    ceci dit, ça illustre assez bien la façon dont on se coule dans le moule voulu par notre état de droit , celui de la victime

    d’ailleurs dans le PV , il est écrit en toutes lettres « j’ai déjà été victime de telles dégradations dans le passé…. » alors qu’il aurait été plus simple d’écrire « de telles dégradations ont déjà été commises par le passé »

    toussa pour vous dire qu’on se coule très volontiers dans le costard ( pas celui de macron, quoique….) de la victime, du quémandeur

    même lorsqu’on appartient à la prominenz

    je ne suis pas exactement économiquement faible et les dégradations dont ma cahute a fait l’objet n’ont aucun retentissement économique , alors pourquoi suis je allé perdre deux heures chez les lapins ferrés ?
    allons plus loin
    je n’en attend rien ( quel archer du guet va tenter d’identifier un auteur de tag? même antisémite ? ha non, là , sont bien forcés d’y aller , mais le tag basique genre « kapitalist , on aura ta peau » ou « fils de put’ , on va’t’crever » , qui peut croire que ça va l’empècher de dormir? personne, hein )
    alors?
    je pourrais dire « sur les recommandations de ma moitié »
    ouais
    ce serait lui reconnaître plus de pouvoir sur moi qu’elle n’en a

    non, j’y suis allé parceque ça me semblait la chose à faire
    être reconnu comme….victime?

    en ressortant , je me suis dit « quel con ! t’es allé faire chier un mec qui a autre chose à faire ou qu’on a placé là pour tranquilliser la populace….y aura aucun résultat et toi , tu te retrouves à chougnasser….un peu comme lorsque les curetons te passaient à confesse lorsque t’étais gosse…alors mon p’tit Jakob , tu as bien des choses à te repprocher non? si fait mon père , j’ai volé des caramels….bref , infantilisant en diable tout ça »

    et si j’étais le seul

    mais PERSONNE n’y échappe !

    les politicards , en premier

    en 2012 ou 2011 , j’ai entendu méchancon dire « mais c’est nous les victimes ! c’est nous que l’estrèm drouâte a harcelé , les camelots du roi nous ont boxé à l’époque, hein , c’est pas rien ça »

    et plus tard , une sous sous sous sous ministresse , une rossignole quelconque s’est plainte que personne n’avait volé à son secours lorsqu’un jeune divers lui avait tiré sa thune au distribanque

    en fait tout cela traduit la volonté d’entrer dans le bizness victimaire

    alors maverdave

    la nuit suivante , j’attend le tagueur avec un bâton

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s