La France m’attriste

La France me rend triste. Grèves, poubelles qui dégeulent sur les trottoirs de Paris. Entreprises et millionnaires qui fuient le pays. Agités stériles et violents de la Nuit debout. Ridicule compétition de football pour une équipe de France plus ridicule encore. Un régime qui coule lentement, un gouvernement qui ruine tranquillement le pays, sorte de république de Weimar sans même l’excuse d’une guerre perdue. Flots incessants de migrants. Crimes devenus tellement ordinaires qu’on ne s’étonne plus ni des meurtres ni des viols ni des agressions. Violences et délits commis à l’occasion d’un ramadan honteusement révéré par des politiciens inconséquents sans plus d’honneur que d’épine dorsale. Et le Français moyen, bien con, qui subit tout ça sans trop oser broncher et qui doit déjà se convaincre que finalement Juppé n’est pas si mal et qu’il faudra bien voter pour lui en 2017. Nous nous enfonçons toujours plus dans un marasme dont rien ne semble pouvoir nous sortir pendant que la caste politico-médiatique encourage les divers à s’installer dans leur haine et leurs méfaits. Est-ce que seulement ce pays mérite qu’on s’inquiète pour lui ? Probablement, puisque j’ai la faiblesse de continuer à croire que peu à peu nous pouvons gagner les coeurs des tièdes.

Pendant longtemps j’ai caressé l’idée d’un guerre civile avec la satisfaction morbide du mythomane qui n’y croit pas vraiment mais se fait plaisir à imaginer les débordements à l’heure d’une hypothétique revanche. Sorte d’onanisme dérivatif à la colère qu’alimente chaque jour plus que son précédent. Pour la première fois peut-être je commence à envisager la possibilité très réelle d’affrontements de plus en plus violents dont les prémices se font voir bien trop souvent à la rubrique des faits divers. Ça ne m’enchante pas du tout, mais il se peut qu’on ne nous donne pas le choix. J’ai suffisamment vécu pour pouvoir affirmer avec certitude que la situation n’a fait qu’empirer depuis près de 30 ans. Peut-être que le destin de la génération qui vient juste de naître sera de plonger dans une violence comme on croit ne plus jamais en voir. Je suis effrayé de constater que la situation rappelle horriblement les débuts de la guerre d’Algérie. Deux populations qui font semblant de vivre ensemble sur le même territoire mais qui au fond se sentent profondément étrangères l’une à l’autre. Des écarts culturels et sociaux impossibles à combler. Et le spectre d’une minorité fanatique et violente.

Je ne vois pas comment le processus pourrait être enrayé, et j’appréhende les jours où nous accueillerons avec résignation l’annonce d’un massacre de plus ici ou là comme aujourd’hui on s’accommode de la nouvelle d’une émeute, d’un meurtre « pour une cigarette » ou d’un caillassage. Ces choses-là vont plus vite qu’on ne croit.

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La France m’attriste

  1. Le Zebre dit :

    Une veritable guerre civile me semble peu probable, les cerveaux sont bien trop atrophies par le divertissement en tout genre (hanouna, euro de foot, tele-realite, money drop …) pour susciter une veritable prise de conscience.

    Par contre, ce qui devrait logiquement se developer, c’est une societe a la libanaise avec des communautes vivant chacunes dans leurs quartiers respectifs (ce qui est deja le cas mais reconnu par personne, il suffit de faire un tour pres de la cathedrale de St Denis)

    J'aime

    • kobus van cleef dit :

      comme il a été écrit chez Hoplite « Hannouna risque de ne plus être suffisant »

      la crétinisation des masses ne va pas marcher très longtemps

      du moins , lorsque les frigo seront vides , le dressage impérial craquera…

      J'aime

      • Le Zebre dit :

        Les frigos ne seront jamais totalement vides et la vitesse a laquelle les programmes les plus debiles les une des autres se succedent (avec un succes qui ne se dement pas) ne pretent guere a l’optimisme qunt a une fin programmee de la cretinisation des esprits.

        De toute facon, le nivellement par le bas est institutionalise par l’education nationale et ce des la maternelle.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s