Muslim pride à Orlando

Pas besoin d’épiloguer, la religion d’amour, de paix et de tolérance a encore frappé. 50 morts, le record de Breivik tient toujours, mais le tueur détrône tous ses prédécesseurs américains. Ceci dit, il n’est pas impossible que ce « tueur solitaire » soit en fait membre d’une équipe de trois personnes, selon des témoignages non encore confirmés. Pas besoin d’expliquer grand-chose non plus : un terroriste musulman commet un massacre dans une boîte pour homosexuels. Tout est dit. Libre à vous d’imaginer toutes les explications psychologiques possibles.

Ce qui est le plus hallucinant dans toute cette histoire, ce sont les contorsions rhétoriques des pouvoirs publics et des journalistes pour éviter de prononcer le mot « islam » et pour dédouaner une fois de plus les musulmans. Dérivatif : l’homophobie, dont on se demande presque à ce stade si l’amalgame entre homophobe et homophobe radical ne devrait pas être dénoncé, tant les messages vont loin dans la saloperie – témoin ce connard dont le nom m’échappe qui a essayé de mettre la tuerie sur le dos de la supposée homophobe Manif pour tous. Autre dérivatif efficace : les armes. Ce sont les armes qui tuent, bien évidemment, et il faut encore et toujours plus de gun control, un peu comme en France, pays où les tueries de masses sont impossibles grâce à la législation très restrictive concernant les armes à feu et…. ah, zut, euh, bref, c’est la faute aux armes on vous dit !

La révolution dévore ses propres enfants : les musulmans ont une fâcheuse tendance à viser les progressistes dans leurs attentats, qui sont pourtant leurs meilleurs alliés. Journalistes d’extrême-gauche de Charlie, hipsters bobo-gaucho au Bataclan, communauté LGteubé à Orlando…. que des gens qui font partie du camp du bien. Si j’en étais, je commencerais quand même à me poser des questions. Les terroristes musulmans n’ont pour l’instant pas visé des meetings de Trump, des rassemblements FN ou des défilés de Pegida. Les musulmans radicaux semble haïr plus que tout les gauchistes libertaires, et ces cons sont incapables de s’en rendre compte. Ils les couvrent jusqu’à l’absurdité, aveuglés qu’ils sont par leur idéologie progressiste et par leur haine de l’occidental moyen.

LGteubé, mélanchonistes de tous poils, supporters d’Obama, fans de Valls et de Hollande, lopettes juppéistes, si ça vous plaît de passer la pommade à ceux qui vont venir vous descendre, libre à vous. Le seul problème, c’est qu’il y a beaucoup de gens qui n’ont pas envie de mourir à cause de vos idées délirantes sur le vivrensemble, l’intégration, l’islamophilie douceureuse et autres folies destructrices.

 

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Muslim pride à Orlando

  1. kobus van cleef dit :

    Au nombre des journaloppes kollabo,avez vous entendu ceux de France cul?
    Je les adore
    Toujours prêts à nier l’évidence sur un ton raisonnable
    Enfin, ça c’était avant
    Maintenant c’est juste agressif
    Comm les autres

    J'aime

    • Je n’écoute jamais la radio et lit très peu les journaux. À force, ça pollue le cerveau. Il est dur de résister en permanence aux mensonges.

      J'aime

      • kobus van cleef dit :

        et vous avez raison, moi , j’ai commencé à débrancher la boîtacon il y a 10 ans
        je garde france cul , peut être parce que dans l’intitulé il y a culture…pas que ce soit la mienne , hein , mais vaut mieux que ce soit ça
        plutôt que france , parce que notre france n’est pas la leur
        bref

        les journaux?
        libé dans l’avion, l’immonde aussi , dans l’avion pareil

        c’est tellement désopilant de nullité , et de mauvaise foi , surtout libé….

        J'aime

      • Au passage, il paraît que 30% des ventes de Libé sont réalisées grâce à Air France…

        J'aime

  2. kobus van cleef dit :

    si libé survit grâce à air vronze, ça ne peut signifier qu’une chose ; que ses lecteurs ne sont pas des économiquement faibles
    rien à voir avec ceux de 24 heures ou de l’huma
    tiens, lorsque j’étais jeune, je lisais l’huma dimanche à la biblio du bled où nous vivions ( début des 70 toussa) , je pigeais que dalle , mais c’était ça ou nice matin….et comme la mode était baba coule , y avait parfois des reportages qui stimulaient mon imagination ( un en particulier sur le tantrisme , illustré de photos volontiers floues , façon hamilton , où on pigeait rien….)

    lorsque j’ai parcouru libé dans l’avion, je le laisse dans la chambre d’hôtel étranger……je ne pense pas que la camériste s’en empare ensuite pour se mettre au courant des dernières fumisteries de la gauche vronzaise
    ou alors si, uniquement pour garnir le fond du cageot dans lequel elle ramènera les courgettes et les tomates à la maison ou alors pour servir de fond de cage à ses perruches
    tout un symbole !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s