Nécrologie II

Bud Spencer est mort. La plupart d’entre nous se souviennent certainement de ce gros type barbu, acolyte quasi-obligatoire de Terence Hill, qui distribuaient des baffes à tout va  dans des films aussi stupides que jubilatoires. Peu savent qu’il avait aussi été dans sa jeunesse un authentique champion de natation. Il n’avait certes pas le charisme d’un Terence Hill qui lui aurait permis de faire une vraie carrière en solo, mais il est inoubliable dans le duo que formaient les deux compères.

Tandem comique quasi-parfait, Bud Spencer et Terence Hill incarnaient un authentique cinéma populaire, sans prétention, assumant une bonhomie sympathique qui empêchait leurs films de n’être que pure pantalonnade (enfin, pas toujours…). Au sein d’une filmographie fatalement inégale, ce sont les deux volets de Trinita qu’il faut voir absolument. Du pur génie !

Qui n’a pas aimé les films de Bud Spencer et Terence Hill a manqué quelque chose. Avec eux, on s’est bien marré. On aurait tort de se priver : pas mal de leur films sont disponibles en intégralité sur youtube.

Allez, pour le plaisir, un extrait de Attention les dégâts :

« Quand un être aussi disgracieux se fait appeler Tango au pays de la samba, on est fondé à en déduire aussitôt que ce doit être un sinistre con. »

 

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Nécrologie II

  1. Arnaud D dit :

    Tout à fait d’accord avec vous.

    J'aime

  2. kobus van cleef dit :

    dans le café du port , on leur sert une incongruité ; des haricots avec du riz , plus connu sous le nom « moros y christianos » ( arabes et chrétiens, ou plus prosaïquement « blancs et noirs »)

    or , ça n’est servi qu’au mexique

    et dans certains états ….j’en ai pas eu dans le chiapasse ni dans l’état de puebla

    J'aime

  3. Il semble que le Brésil soit un pays fortement consommateur de riz+haricots, mais cela dit, les films de Bud Spencer et Terence Hill ne sont pas axés principalement sur l’exactitude culturelle ou historique. Notons cependant que le bon vieux plat de fayots est un gimmick récurrent du western spaghetti.

    J'aime

    • kobus van cleef dit :

      j’ai jamais mis les pieds au brésil
      suis pas lusophone
      seulement hispanophone
      faudra que j’y aille un de ces jours

      J'aime

    • Arnaud D dit :

      « le bon vieux plat de fayots est un gimmick récurrent du western spaghetti »

      Sans oublier le « western » de Mel Brooks « Le shérif est en prison ».

      J'aime

    • kobus van cleef dit :

      dans « le bon, la brute et le truand » Sentenza , sous les traits de Lee Van Cleef , finit son assiette de beans d’une main, tandis qu’il flingue la famille de l’autre , l’arme étant dissimulée sous la table
      une prouesse lorsqu’on connaît les pétoires de l’époque

      J'aime

  4. toute mon adolescence avec les films de Burt Reynolds !…
    c’est dans ces moments là que l’on prend un petit coup de vieux comme lorsque votre dernier passe en 6e et que l’aînée rentre au lycée… ça, ce sera l’an prochain… misère !

    J'aime

  5. kobus van cleef dit :

    je doute que vous fassiez une nécrologie 3 pour elie la belette , une 4 pour michel gros 1/4 …

    arf arf !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s