Burkini ou pas ?

Les récentes polémiques sur le burkini me laissent un peu songeur. N’importe quel individu normalement constitué peut comprendre que cet accoutrement est profondément ridicule et relève d’une tentative bâtarde pour concilier des conceptions profondément arriérées avec un mode de vie typiquement occidental, en faisant un peu de provocation au passage. Musulmans, tenez-le vous pour dit : aller à la plage, ce n’est pas islamiquement correct. Une femme musulmane rigoriste ne va pas se baigner, elle reste à la maison avec les gosses. Soit vous voulez vivre rigoureusement en accord avec l’islam, soit vous voulez profiter des bénéfices de l’occident. On ne peut pas avoir les deux, et c’est au passage exactement la raison pour laquelle, si par impossible l’islam venait à dominer l’occident, tout ce qui est typiquement occidental disparaîtrait, y compris les Mercedes, les smartphones, les kalachnikov et le papier toilette.

Ceci dit, je suis partagé sur l’interdiction ou non de ce genre d’accoutrement. Les interdictions prises par certaines municipalités du sud de la France me semble relever d’un sain esprit de résistance à des abus (et peut-être aussi d’une vague trouille, afin de prévenir des troubles prévisibles et délicats à gérer – Sisco, ça vous dit quelque chose ? ), mais je ne peux m’empêcher de penser que plus les musulmans affirmeront leur différence irréconciliable dans l’espace public, plus les Français prendront conscience du problème. Cela tient à une position de principe de ma part qui : je considère qu’un musulman ne sera jamais français, et que musulmans ou pas, des maghrébins ne le seront pas non plus, sauf peut-être à dose homéopathique. Position que certains qualifieront d’un nom horrible qui commence par ra- et finit par -cisme, mais qui pourrait tout autant s’écrire réalisme. D’autre part, je ne souhaite pas être mis dans le même panier que des gens dont la culture et la mentalité, malgré tout ce qu’elles peuvent avoir de respectable, me sont profondément étrangères ; et je ne crois pas pouvoir réclamer autre chose que le nom de français. Je n’ai jamais cru à l’universalisme de la république qui ne veut voir que des citoyens avant que de voir des hommes, hommes qui ne sont jamais uniquement des individus isolés dans un instant dépourvu de passé et de futur. Cependant, je comprends qu’un très grand nombre de français ne me suivent pas sur ce terrain et soient rétifs à ce genre d’idées, mais à ma décharge, je fais partie de ceux qui disaient déjà il y a 20 ans ce qui se passe aujourd’hui.

Pour ce qui est du burkini il faut le voir pour ce qu’il est  : une stupidité doublé d’une intimidation, et doit à ce titre être dénoncé et méprisé. Le fond du problème, ce n’est pas de savoir si on doit ou non autoriser cette chose, c’est de savoir qui nous sommes, puis de le faire savoir. Le reste suivra. Le burkini reste d’une connerie monumentale et devrait être au moins compris comme le signe très clair que nous avons à faire à des tarés qui n’apporteront jamais rien de bon à notre culture et notre civilisation, que ce soit moralement ou esthétiquement.

Publicités
Cet article, publié dans Société, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Burkini ou pas ?

  1. kobus van cleef dit :

    ouais…..sur le plan esthétique….je me pense que toutes les gauchiasses qui éructaient dans les colonnes de chérie abdo du temps de mon adolescence ( et que je lisait avec ravissement ) contre le costume des cathos tradis et leurs traditions , ces gauchiasses là ne cautionneraient en aucun cas ce genre d’écrits adressés à la communauté des croyants

    lorsque j’étais gosse , mon oncle adoré , lorsqu’il voyait un maghrébin à Montpellier ( au marché aux ânes , si vous voyez , pas loin du Peyrou ) disait « tiens une bonne soeur » et d’expliquer « en nos temps démocratiques , y a plus qu’eux à porter la robe ….et ton père, bien sûr » ( pour la compréhension de l’anecdote , je signale que mon père exerçait la peu recommandable profession d’avocat )

    lorsque j’ai refait la même blague éculée à mon très excellent voisin, droit chrétien de gauche ( qui m’avait raconté l’histoire du médecin des hôpitaux des années 60 hurlant depuis les chiottes du service de médecine interne de l’hospice civil de…… « ma soeur , venez vite ! y a urgence , bordel à cul ! urgence , savez c’que ça veux dire , nom de djieu ? » et tendant le rouleau de papier sans papier « du papier ma soeur , du papier , comment voulez vous que je prescrive si j’ai le cul brenneux ? » ), lorsque donc je lui ai dit « tiens , hier j’ai vu une bonne soeur à barbe dans les rues….c’était l’imam fou qui prétend qu’écouter la zikmu fait de toi un porc et un singe » , il m’a lançé un regard interrogatif puis furibard lorsque je lui ai expliqué « ben oui, y a plus qu’eux à porter la robe …..et la culotte de leur femme sur la tête …..et les sandalettes orthopédiques de ta concierge aux pieds »

    comme quoi , c’est surtout sur le plan esthétique qu’ils sont insupportables
    mais de l’esthétique découle la morale

    J'aime

    • De l’esthétique découle la morale… Position authentiquement nietzschéenne. Méfiez-vous quand même, parce que si on part de ce principe, il faut bien reconnaitre que les Allemands avaient le style le plus classe pendant la 2ème guerre mondiale, et là, forcément, on finit par tirer des conclusions glissantes, hein… Salut victoire, comme on disait à l’époque.

      J'aime

      • kobus van cleef dit :

        craignez pas les glissades , j’ai mis mes pataugas

        Nietzsche lui même n’était pas furieusement esthétique avec sa grosseu moustacheu….

        J'aime

    • Dictus/Victus dit :

      Eh bien, pourtant, vous vous trompez car la majeure partie de la gauche soutient bien le Burkini, au nom bien sûr de l’hypocrite valeur de la Tolérance (la tolérance, vantée par Voltaire, est éminemment hypocrite : la langue populaire dit en effet « tolérer quelqu’un », sous-entendu le laisser faire mais penser dans son for intérieur tout autre chose de lui).

      Oui car les gens de gauche qui sont, en général, les plus « dévergondés », relativistes et jusqu’au-boutistes sur le plan des moeurs, qui, pour les 68-harts, jadis, faisait leur révolution sexuelle hippie et du nudisme au Cap d’Agde, ne voient ABSOLUMENT, mais absolument, aucune contradiction à défendre le Burkini sur les plages françaises, burkini qui va désormais devenir la mode chez les jeunes musulmanes branchées.

      Mais vous comprenez quand c’est les musulmans, ces catégories dominées selon la sociologie en vogue, là il faut tout laisser tout passer. Bon, on s’est pris 2 massacres de près de 100taines de morts par des fous d’Allah, c’est vrai, mais vous comprenez, l’islamophobie c’est quand même grave, c’est du racisme, et puis la majeur partie des musulmans sont modérés et ne posent pas de problèmes et blablabla…..

      J'aime

  2. Ping : La gangrène islamique | Le vrai danger…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s