Comme ça en passant

Les Roms, entre autres activités plus ou moins légales, aiment à piller les containers destinés à déposer des vêtements dont on ne veut plus pour qu’ils soient collectés par des associations caritatives. Disons que dans l’échelle du vol, c’est un moindre mal, ils court-circuitent le système selon le bon vieil adage qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Je ne les avais jamais vu en action, c’est chose faite.

Imaginez donc une grosse femme et une jeune fille habillées de l’uniforme typique de leur nation : fichu dans les cheveux, jupe longue et savates. Elles sont occupés à fourrager dans un tas de frusques au pied d’un de ces fameux containers qu’elles viennent de vider on ne sait comment. À leur côté, un jeune homme participe mollement à ce tri hautement sélectif et surveille du coin de l’oeil les environs d’un air mi-blasé mi-inquiet qui prouve qu’au fond, il sait bien qu’ils sont en train de faire quelque chose de pas très sympathique – voler la charité. Il semble que la besogne touche à son terme. C’est alors que le plus naturellement du monde, le jeune homme aide un enfant d’environs 6 ou 7 ans à sortir du container ! Malgré le barillet qui est censé empêcher qu’on fouille le container, ils ont réussi à introduire le gamin – et, chose encore plus étonnante, à l’en ressortir. On songe avec effroi que le môme risque l’étouffement si jamais le container est trop plein, mais les Roms semblent penser, si tant est qu’ils arrivent à ce niveau d’abstraction, que le jeu en vaut la chandelle. Quiconque a déjà déposé des habits dans ce type de container ne peut qu’être stupéfait, car il semble impossible d’y introduire quoi que ce soit d’autre qui dépasse la taille d’un sac de 30 litres, mais le fait est là. Notre monde est décidément plen de surprises.

Le jeune homme, après avoir sorti le gamin, s’est employé à remettre dans le container les habits qui n’avaient été jugé digne d’être emportés. Au fond, ce n’était pas un mauvais bougre. Une belle leçon de civisme, si vous voulez mon avis.

Publicités
Cet article, publié dans Société, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Comme ça en passant

  1. Popeye dit :

    il me semble avoir lu que suite à une modification du « sas » un jeune adulte y était resté coincé et en était mort.
    Donc maintenant, ils utilisent leurs enfants.

    J'aime

  2. Kazak dit :

    Bonjour,
    Petite précision, ces conteneurs ne sont absolument pas la propriété d’associations caritatives, mais bien de boites qui font commerce des fringues récupérés. Un tri est opéré, une partie allant dans un circuit de vente de vêtements d’occasion, l’autre, moins vendable, est expédiée en Afrique. Ces sociétés sont très rentables puisqu’elles acquièrent leurs produits gratuitement. Les conteneurs et la collecte coûtent cher, mais les vêtements sont donnés. Les marquages aux noms d’associations (restaus du cœur et croix rouge principalement) sont le fruit d’accords entre ces sociétés et ces associations. Rien ne va aux associations sur la vente du textile, mais elles obtiennent une certaine visibilité via les conteneurs. D’autres associations qui oeuvrent dans le domaine de la récupération et la distribution de vêtements se plaignent de cette « concurrence » qui brouille le discours. Lien intéressant à ce sujet : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-envoye-special-le-business-lucratif-des-vetements-recycles_750057.html
    Désolé pour le pavé. Il n’en reste pas moins que les actions « romesques » de ce genre sont à vomir, car eux savent bien qu’ils volent, que ce soit la charité ou non.

    J'aime

  3. Intéressant. C’est toujours pénible de chercher un de ces conteneurs pour se débarrasser de ses vieux vêtements, je les mettrais directement à la poubelle la prochaine fois.

    J'aime

  4. Dictus/Victus dit :

    Ne pas trop se plaindre des Roms tout de même, d’une certaine manière, ils sont très intégrés : ce sont encore les derniers à jouer des vieux airs français à l’accordéon aux abords des restaurants ! :p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s