La cause du peuple

Je viens de finir le livre de Patrick Buisson La Cause du peuple. Il paraît un peu long à première vue mais se lit assez vite. Patrick Buisson se révèle un excellent analyste des sentiments d’abandon identitaire qui traverse les Français. C’est un esprit fin et précis. Son texte opère un va-et-vient constant entre les péripéties de la campagne puis de la présidence de Sarkozy et des considérations politiques et sociales plus large. Il dépasse toujours le cadre étroit d’une simple chronique politique, et c’est ce qui fait tout l’intérêt du livre. Le gros du texte concerne quand même Sarkozy. Le portrait qui en ressort n’est pas très flatteur, mais je ne crois pas qu’il soit injuste dans la mesure où on retrouve ce qu’en disait déjà Philippe de Villiers (et dans une moindre mesure Maxime Tandonnet).

L’homme ne manque pas d’énergie ni d’intelligence, mais n’a aucune conviction propre. On le sent dominé par l’ambition. Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire par ailleurs, si on offrait à Sarkozy la possibilité d’être président du Honduras, il se laisserait tenter. Sarkozy, vide et sans vision historique ni réelle connaissance profonde du pays et de son histoire, s’en remet en permanence à quiconque pourra lui faire gagner ici quelques points de popularité, lui apporter là une posture avantageuse. Tout en déclarations et en discours, Sarkozy peine à agir vraiment. Plus pathétique et plus effrayant, on le découvre dominé par Carla Bruni qui, d’après Buisson, n’hésite pas à s’introduire dans des réunions de travail pour venir donner son avis et passer la main dans les cheveux de son mari. Mignon tout plein, incroyablement gênant pour les témoins de ce genre d’humiliation.

À part quelques instants de grâce dans lesquels Sarkozy se révèle capable d’autre chose que d’une ambition personnelle à court terme, il n’est au fond, selon la formule de Philippe de Villiers, qu’un lièvre de l’instant.

Une chose est certaine : ce n’est pas un homme en qui on peut avoir confiance lorsqu’on est un électeur qui souhaiterait voir la France reprise en main par un homme doté d’une vision politique.

Publicités
Cet article, publié dans Livres, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s