Ce sont toujours les mêmes

Fusillade sur les Champs-Élysées. Un mort, deux blessés. Tous flics. Rien qu’avec ces informations, vous pouvez deviner la tranche d’âge, l’origine ethnique, la religion, le parcours judiciaire et pénal et même la nationalité (de papier) de l’auteur des faits. Et même l’arme dont il s’est servi. Ben ouais. Pas besoin d’être Nostradamus. Suffit d’avoir des yeux pour voir et des oreilles pour entendre, comme disait l’autre. Le pire, c’est qu’en effet, on s’habitue. On a déjà oublié, même.

Au fond, je crois que c’est pour ça que je me fatigue à écrire. Et à enfoncer des portes ouvertes plus qu’à mon tour. Juste pour ne pas tout-à-fait m’habituer. Juste pour garder la rage en marche. Juste pour ne pas plier complètement. Un jour peut-être, on finira bien par tous leur faire la peau. Dans une ambiance bien glauque, comme à la libération. On sera pas glorieux, mais on se fera du bien. Ou peut-être bien que non. Mais putain qu’est-ce que je les déteste. Et je les déteste d’autant plus qu’ils me font éprouver des sentiments sacrément laids. Je devrais les remercier. Grâce à eux, je connais en moi la part de la bête.

Publicités
Cet article, publié dans Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ce sont toujours les mêmes

  1. Arnaud V. dit :

    « Et je les déteste d’autant plus qu’ils me font éprouver des sentiments sacrément laids. Je devrais les remercier. Grâce à eux, je connais en moi la part de la bête. » C’est exactement ça.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s