Produit marketing

Ce qu’il y a de fascinant avec Macron, c’est que c’est un produit marketing intégral, parfait. Avec lui, la politique se vide de tout son sens, de ce qu’elle était depuis Platon et Aristote, pour devenir un segment de marché. Le problème n’est plus l’organisation de la communauté politique, mais d’être élu. Et ça marche. Ce qui doit nous intéresser au plus haut point car en dépend la façon dont nous allons vivre en tant que communauté politique s’est dissout avec une facilité déconcertante dans un plan de communication vide mais bien conçu. Macron, c’est la politique façon présentation power point : une suite de phrases creuses et d’images bidon.

Ce produit était destiné aux CSP+, à ces classes urbaines jeunes et un peu moins jeunes pourvues de bons jobs et qui, s’ils n’étaient pas les gagnants de la mondialisation, en touchait au moins quelques dividendes. Je ne les blâme pas : ils ont voté pour leur intérêt de classe, c’est bien normal. Et leur intérêt de classe, c’est justement de ne pas faire de politique. De ne pas prendre parti, de ne pas avoir de ligne tranchée. Juste de continuer le business, de s’assurer que les plans marketing fonctionnent. Pas de vagues, on est chez les gentils.

Je les ai vu, d’ailleurs, un peu par hasard. J’avais un rendez-vous dans un immeuble du 15ème arrondissement de Paris, et en arrivant, je me suis tout de suite demandé pourquoi il y avait autant de jeunes gars dans les couloirs qui ressemblaient à des étudiants d’école de commerce. Je me croyais vraiment tombé dans une ESC. Renseignement pris, le bâtiment abritait le QG de campagne de Macron.

Le problème avec tous ces jeunes gens bien propres sur eux, c’est que si vous leur êtes inutile, vous n’existez plus. Ils sont très heureux d’avoir des larbins dans les restaurants, les Franprix de proximité, les clubs de fitness et les bar à cocktails, ils aiment les chauffeurs Uber et les cycliste Deliveroo. Si cependant vous n’êtes rien de tout cela, vous pouvez bien crever, ils ne se doutent même pas de votre existence.

Et les inutiles, dans la vision macronnienne, c’est beaucoup de monde. Si vous n’êtes pas convocable sur le champ par appli smartphone interposée, vos jours sont comptés.

À moins que…

 

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Produit marketing

  1. Popeye dit :

    Aux Etats-Unis, le « fly-over country » a élu Trump, même si le poids démographique des côtes fait que Killary Clinton a récupéré plus de voix que Donald.
    En France, Marine Le Pen arrive en tête dans 19 000 communes.
    Même style de répartition mais règles électorale différente : le Marquis de Bellegueule devrait être élu.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s