La ménopause au bras de la bêtise (allégorie)

Il est des signes qui ne trompent pas. Imaginez les portes coulissantes d’un terminal d’aéroport, juste là où sortent les voyageurs qui viennent de mettre pied à terre. De part et d’autre, voila deux type chauves habillés comme seul d’anciens flics savent le faire : jeans trop grand, chaussures pointues et vestes mal coupées sur des chemises blanches. L’air alerte, ils scrutent les alentours en se balançant d’un pied sur l’autre, les mains croisées devant la ceinture. L’oeil exercé aura repéré sans doute possible des gardes du corps attendant un client. À quelques mètre d’eux, entre les chauffeurs de VTC engoncés dans leurs costumes bon marchés tenant des pancartes à bout de bras, il y a un petit groupe de quarantenaires bedonnants en short qui font 10 ans de plus que leur âge. Ceux-là arborent des appareils photo dont la valeur équivaut probablement au déficit du Libéria. Ce sont des paparazzis, qui ressemblent plus à un groupe de braves bovins qu’à des fauves à l’affût. Dans un coins, des mines tristes, des têtes de pauvres : les chasseurs d’autographes, pauvres hères pris dans les feux de la célébrité comme des lapins dans les phares d’une Audi sur une route de campagne par une nuit sans lune.

La star tant attendue passe enfin la porte. Tout de noir vêtue, ses cheveux noirs probablement teints encadrent un visage blafard masqué par de grandes lunettes noires. Cette apparition est celle du deuil ou de la mort et on imagine sans peine une immense faux à la main de cette étrange créature qui n’est autre que Monica Bellucci. Les flashs crépitent, les gardes du corps tentent de garder une contenance vaguement professionnelle pendant que les quelques fans viennent se faire accorder un selfie avec l’idole. Qu’on n’imagine pas de horde : il n’y a là que trois ou quatre représentants du bas-peuple et à peine plus de photographes. Tout autour, les badauds médusés se demandent qui est cette Gorgone au sourire figé qui n’attire plus autant les foules qu’à l’époque où elle servait de fantasmes pour adolescents et qui commence vraiment à ressembler au maire de Paris.

Cette scène à la fois pathétique et étrange dit tristement que l’occident en est réduit à essayer de célébrer la ménopause comme un sex-symbol. Qu’y a-t-il de plus triste et de plus angoissant de mettre sur un piédestal une femme vieillissante dont toute l’oeuvre se réduit à avoir eu un corps désirable du temps de ses jeunes années ? Il y a là comme une allégorie de l’Europe. Il ne manquait au tableau que les migrants. Ils devaient être quelque part, pas trop loin, tenus à l’écart du festival de Cannes par la police. On ne sait jamais…

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La ménopause au bras de la bêtise (allégorie)

  1. kobus van cleef dit :

    vous êtes à Cannes?
    ha, pas de bol , j’ai été élevé sur la côte d’azur ( de 8 à 16 ans en fait) dans les 70 , je n’en garde pas de souvenir impérissable

    pour ce qui est de célébrer la femme ménopausée , disons que tout s’y emploie

    et surtout l’économie

    qui détient le kapital par le biais de l’immobilier et de l’assurance vie?
    les ménopausées
    qui consomme les biens offerts par la zoziété de la marchandisation, en en faisant faire la réklame par des acteurs jeunes habilement grimés?
    les ménopausées
    quelle population bénéficie d’un dépistage de masse de 50 à 74 ans ? ( dépistage du cancer du sein , pour les ceusses qui suivraient pas )
    les ménopausées
    qui tient dans sa main les couilles du l’homme le plus convoité de vronze?
    une ménopausée

    c’est la france des instits en retraite et des protèges slips….au secours !

    J'aime

  2. kobus van cleef dit :

    l’autre jour sur france cul , j’écoutais d’une oreille distraite et j’ai entendu ; « festival de cannes …..70 ans….isabelle huppert…..jury zpézial….. »

    tiens , isabelle huppert a 70 ans? ouais, pas impossible

    on en revient au commentaire précédent……investissez dans les fabriques de protèges slips et de couches pour adultes ( comprendre vieillards ) , ça a de l’avenir !
    doit même y avoir un créneau pour des protèges slips ( rayon hygiène féminine) , en produits bio et éco responsables , je vous livre le truc , peut être que les instits ménopausées militantes s’y fourniraient ( en dépit du surcoût prévisible ) ?

    en tout cas , ça ferait notre fortune….

    J'aime

  3. Jean dit :

    Oui, eh bien désolé pour nos compagnes de cette injustice de la nature, mais pendant que Monica décrépit, son ex Vincent Cassel resplendit et redémarre une vie nouvelle avec une jeunette à l’instar de beaucoup de quinquas biens dans leur peau (et leu slip!): Ginola, Karambeu,Guetta,Pitt,etc,etc…Sur ce point on a un sacré avantage sur vous mesdames (sauf Brigitte)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s