Test en grandeur réelle

Plus ça va, plus il est difficile de se prononcer sur ce qui se passe en Syrie, d’autant plus que la seule chose dont on puisse être certain, c’est que nous, les quidams du bon peuple, n’avons pas d’informations fiables. J’avoue cependant que l’analyse d’un site que je ne vous recommande évidemment pas tant il est politiquement incorrect, et dont le nom commence par démocratie et finit par participative, semble recevable : Trump aurait juste lâché du lest pour mieux pouvoir se retirer de Syrie. PouRquoi pas. Concernant la France, une des raisons du suivisme de Macron tient probablement au fait qu’il y avait là une bonne occasion d’essayer en conditions réelles une partie de notre armement. Ben oui, c’est aussi con que ça, mais il faut bien tester nos missiles et autres jouets en vrai. Soit dit en passant, les bombardements de Hiroshima et Nagasaki répondaient aussi, en partie, à cette exigence de voir ce que ça faisait « en vrai ».

Pour le reste, tout et son contraire sont possibles. Par ailleurs, je suis fort navré d’avoir atrocement ralenti mon rythme de publication, mais j’avais des préoccupations urgentes ces dernirs temps. Je vais essayer de m’y remettre un peu plus sérieusement.

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Test en grandeur réelle

  1. Neveux dit :

    Il est plus probable d’une mise en scène pour justifier l’intervention de l’occIdent,sachant que le but ultime est de renverser Assad, par tous les moyens.

    J'aime

  2. Kobus van Cleef dit :

    Sympa de revenir
    Pour le test grandeur nature des armements, on peut en douter, tous les tests ont déjà été fait

    C’est plutôt un genre de soumission à l’impératif humanitaire post chrétien,post nazional

    Ou,à parties égales,un contre feu, un peu comme la Libye avec le nain contrefait

    J'aime

  3. Kobus van Cleef dit :

    Ha oui
    J’ai aussi changé de messagerie électronique

    J'aime

  4. Jazzman dit :

    Vous faites partie de ceux qui ne savent pas qu’ Hiroshima et Nagasaki étaient des bombardements incendiaires (comme celui de Tokyo) déguisés en explosions atomiques.
    Voyant votre correspondant habituel, Kobus, je ne pense pas qu’il soit utile d’entamer un dialogue…

    J'aime

  5. Jazzman dit :

    Au point Ground Zero d’une explosion atomique la température devrait atteindre des centaines de milliers de degrés.
    Les fers à béton que l’on voit sur cette photo devraient être une flaque de métal.

    Cette image montre qu’Oppenheimer est un psychopathe trop content de se faire prendre en photo pour réaliser que la vision de fers à béton simplement tordus contredit la puissance dévastatrice de sa supposée explosion atomique de 20 kT.
    Les chassés-croisés ridicules que l’on observe actuellement sur la scène internationale ne s’expliqueraient-ils pas mieux en admettant que la bombe atomique n’est qu’un bobard de plus ?
    Pourquoi trouve-t-on cette photo sur wikipédé ?
    Est-ce pour mesurer la stupidité des internautes ?

    J'aime

  6. Kobus van Cleef dit :

    Et depuis bientôt deux semaines que le test a été vérifié , plus aucune rumeur de guerre
    On n’entend même plus couiner les intelligences qui prétendent nous gouverner
    Sauf sur France ku, bien sûr
    Tout cela était cousu de fil blanc, fallait donner des gages à l’électorat néo con de Tromp et à nos piposophes en chemise blanche
    Ce coup ci, on s’en sort bien
    Aucun avion au tapis, aucune frégate coulée , aucune poussée de rétorsion dans le dombass
    Le prix du pétrole a monté mais pour nous, pauvres cons de tribuables, il ne redescend qu’exceptionnellement
    Et nos éleveurs porcins continueront à morfler mais c’est pas grave, ils n’appartiennent pas au cœur de cible de l’électorat macronique
    D’ailleurs, les temps sont durs, on commence même à draguer les cathos
    ..
    . si si,regardez, l’homme en question est allé faire des amabilités à la conférence des évêques
    Laquelle conférence est un autre nom pour la socialisation des esprits, faut relire fazer makenzie à ce sujet

    J'aime

  7. Pangloss dit :

    Et ce test n’a pas été aussi satisfaisant qu’on aurait pu l’espérer.

    J'aime

  8. Kobus van Cleef dit :

    Mais de quelle façon un test aurait il pu nous satisfaire ?
    En contraignant Bachar, lequel, en chemise et la corde au cou, serait venu demander pardon au roi,aux hommes et aux manes des gazés de toute condition ( mais pas à mon grand pa qui le fut en défendant la vronze, revêtu d’un bleu horizon de mauvais aloi,colonialiste et probablement misogyne, assurément ouaciste et certainement homophobe)?

    En foutant encore un peu plus le feu à la Syrie ?

    En descendant un rafale,casus belli irrémédiable ?( Dans lequel il y a diable, vous avez remarqué)

    Quel foutu résultat espérait on ?

    J'aime

  9. Jazzman dit :

    Bon, je renonce aux liens et je fais une copie de mon texte :
    Bientôt la 3ème guerre mondiale et je vous sens inquiets, bande de chenapans, parce que vous hésitez sur le réglage de votre iPhone X pour obtenir de bonnes photos des gigantesques champignons atomiques sur le pays qui n’aura pas eu l’idée de la première frappe vitrifiante…
    Vous allez être déçus, car il n’y en aura pas.
    La bombe atomique A ou H dont vous parlent Hollywood et Wikipédia n’existe pas.
    D’ailleurs la page wiki du bombardement incendiaire de Tokyo vous apprend que d’autres bombardements similaires étaient planifiés. Ils n’ont pas eu lieu. Ou plutôt si, à Hiroshimama et Nagasakiki.

    George Kistiakowsky, véritable expert en explosifs a déclaré : « Oppenheimer est cinglé de penser qu’un projet aussi absurde pourrait marcher »(source wikipédia). C’est lui qui dirigera la mise au point de la fameuse lentille explosive qui rend le voyage dans le temps…non…la bombe atomique possible. Il faut bien vivre et il y avait un max de pognon à se faire.
    Un peu comme Werner Von Braun qui avait déclaré qu’aller sur la Lune en passant par une étape en orbite était une idée stupide, avant de diriger le projet Apollo…et quelques années plus tard, Lee Oswald marchait sur la Lune en pyjama blanc…je crois que j’ai de nouveau mélangé mes notes…bref…

    Pourquoi absurde ?
    Prenons la nitroglycérine, par exemple, mais avec précaution. Ça ne pète pas aussi facilement qu’à Hollywood, mais quand même il faut être prudent. Chaque molécule se sépare en 6 molécules gazeuses, d’oû la violente onde de choc qui fait péter aussi sec celles qui auraient hésité jusque là. Mais on ne parle pas de réaction en chaîne. Parce que. Circulez y a rien à voir.
    Prenons de l’U235 maintenant. S’il reçoit un neutron, lent mais pas trop, il se sépare en 2 atomes en produisant une grande quantité de chaleur parce que le noyau s’est séparé en deux ce qui modifie les niveaux quantiques de ses éléctrons.
    Là, wiki parle d’énergie cinétique, ce qui fait plus sérieux que « chaleur » et il va y avoir une réaction en chaîne parce que des neutrons sont aussi éjectés et si ils ne sont ni trop lents ni trop rapides…et qu’ils ont la chance de rencontrer un autre noyau d’U235…
    D’après Enrico Fermi, inventeur de la pile atomique, il ne peut y avoir de réaction en chaîne auto-entretenue sans l’utilisation d’un modérateur (du graphite dans sa réalistation) qui ralentit les neutrons.
    C’est bordélique et capricieux, bref il est absurde d’espérer que ça va faire un gros boum en quelques millisecondes.
    Par contre ça va effectivement faire un petit Tchernobyl pendant quelques siècles.
    Avec du plutonium c’est mieux, et en plus c’est un poison violent, que du bonheur.

    Vous n’êtes pas convaincus et vous réclamez un supplément de vaseline ? Bon.
    La preuve qu’Hiroshima et Nagasaki n’étaient pas des explosions atomiques est qu’il n’y a pas eu de cratère et de vitrification au point zéro.
    Il fallait essayer de rendre cela plausible. On a donc dit que les bombes avaient explosé en altitude, vers 550m.
    Le problème est qu’en 1945 on n’avait aucun moyen de faire cela car le transistor n’avait pas encore été inventé.
    Les wikipédés se sont donc creusé la tête pour trouver un moyen plausible de déclencher l’explosion vers 550m assez précisément. Ils ont opté pour l’utilisation du radar APS-13 monté sur la queue des bombardiers pour avertir de l’approche d’un chasseur. C’était un dispositif expérimental qui était incapable de fournir une distance mais on a un peu bidouillé sa fiche pour faire croire aux gogos que peut-être après tout, ils sont tellement forts ces américains…

    Pour finir, vous croyez vraiment que si la bombe A existait Netanyahou se serait gêné pour en balancer une sur l’Iran en disant que ces maladroits de persobougnoules ont voulu en fabriquer une et se sont fait sauter par erreur…?

    J'aime

    • Intéressant. Je ne possède pas les connaissances techniques nécessaires pour juger, mais j’avais déjà entendu parler de cette théorie.

      J'aime

      • Jazzman dit :

        Ce qui est important de comprendre :
        Pour un explosif conventionnel, c’est la déstabilisation violente d’une molécule qui compte, donc plus ça explose, plus ça a tendance à exploser…
        Pour une réaction de fission, c’est la rencontre modérée d’un neutron avec un noyau fissible qui compte, donc un début d’explosion ne fait pas évoluer la situation dans le bon sens…

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s