On se croirait dans les années 30 (comme d’hab)

Je romps mon silence un peu forcé de ces derniers temps, boulot oblige, pour vous livrer cet excellent passage de Sylvain Tesson, dans son livre « Un été avec Homère ». Jugez plutôt.

« On découvre les prétendants sûrs de leur droit, vulgaires, obscènes. Homère décrit souvent « l’insolent et ennuyeux vacarme ». Ce cénacle de marquis est familier à nos esprits, n’est-ce pas ? C’est l’image de l’ambition et de la médiocrité. Ils sont sûrs de leur bon droit. Le vacarme est l’écho de la vilenie et, 2500 ans plus tard, tous les peuples du monde se rendent compte qu’il y a un rapport proportionnel entre la nocivité d’une communauté et le niveau sonore atteint pour manifester ce qu’elle croit être son triomphe. »

Évidemment, Sylvain Tesson parle au départ des prétendants installés dans le palais d’Ulysse et cherchant tous à savoir lequel finira avec Pénélope et ramassera le royaume en prime. Cela nous est étrangement familier. Qu’elle soit en haut ou en bas de la société, l’usurpation arrogante de ceux qui voudrait baiser nos femmes et récupérer le pays a quelque chose d’étrangement familier. Quant au vacarme d’une communauté, inutile de vous faire un dessin – bien que deux ou même trois interprétations soient possibles, mais je laisse ici votre imagination faire le reste.

J’aime bien Sylvain Tesson, et je suis de plus en plus persuadé que sous ses dehors d’écrivain-voyageur un peu mondain, il est acquis au côté obscur de la force.

Quant à nous, nous attendons encore le retour d’Ulysse pour faire un peu de ménage parmi les prétendants. Comme disait la chanson « Ulysse revient » !

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour On se croirait dans les années 30 (comme d’hab)

  1. Pangloss dit :

    Mon imagination me démoralise.

    J'aime

  2. Kobus van Cleef dit :

    Ces crétins abandonnent le bled pour y faire exactement la même chose, harcèlement des filles,rapines,exhibitionnisme ( dans lequel il y a sionisme vous avez remarqué) nuisances
    On se demande bien pourquoi ils se sont donné le mal de traverser les mers ( comme le dit en dédicace un film avec Carole Bouquet où des gentils zimmigris chomistes lui refont son appartement de bourgeoise parigote) si c’est pour rejouer la même comédie sinistre
    A moins que les rôles aient déjà été distribués, dans le genre fatalité biblik ou génétik , et que ce soit accepté, encouragé même
    On fait mine de rien voir, l’éléphant au milieu du salon
    Et les thuriféraires acceptent, promeuvent ça , comme Camba,qui disait, narquois,a Zem  »on fait quoi,maint’nant ? »
    Ce qui signifie très exactement  »et kes tu va fair’ toi, hein,kes tu va fair’maint’nant ? »
    Sur le mode défi en bas de la tour de la teci….
    Oui, quasiment jusqu’à la tête des partis politrouk, le racaillisme s’est invité
    On se souvient de Sarko disant » casse toi connard » ou « descend le dire ici » et de makhroud prétendant qu’on vienne le chercher, c’est du même niveau
    Jamais l’aphorisme concernant la monnaie ne s’est mieux appliqué aux manières
    La mauvaise monnaie chasse la bonne
    Les mauvaises manières chassent les bonnes
    Les mauvaises pratiques chassent les bonnes

    J'aime

  3. Kobus van Cleef dit :

    Cette référence aux années trente ( mais trente quoi ? trente et quarante ? trente comme la guerre éponyme, qui depeupla l’Hallemagne de moitié ? ) , imposée par les intelligences médiatiques qui tentent de nous gouverner, cette référence constante donc, commence à lasser
    On pourrait rétorquer que, pendant les années trente, l’Europe subit une krizekonomik d’une ampleur sans précédent qui fit le lit des conflits futurs, que la Russie stalinienne affama l’Ukraine a tel point qu’elle perdit plus d’habitants que l’Europe ne perdit de chouifs ensuite, que l’Amérique prohiba l’alcool sous la pression des ligues de vertu, que l’impérialisme japonouille flamba jusqu’au point de fusion ( Nankin ! Nankin !) , et que la republik vronzaise fit tirer sur les survivants de ceux qui l’avaient défendue
    Entre autres choses

    Pour en revenir à Tesson, c’est lui qui a écrit  »j’ai toujours éloigné mes pas des contrées peuplées des sectateurs de Mahomet, loin des femmes voilées, des hommes humiliés,des ânes battus, là où flotte toujours l’odeur persistante de pisse de chèvre chaude »
    Quand a savoir si c’est la chèvre ou la pisse qui est chaude…..

    J'aime

  4. Kobus van Cleef dit :

    D’ailleurs il existe quelques tics verbaux de nos gentils chroniqueurs de radio télé ( Ruquier,aram,yann moix,angot-la nonne caca, comme dit fazer makenzie-, et tant d’autres)
    On se croirait dans les années trente, arrive en bonne place
    Mais aussi
    Ces hommes sont aussi nos frères
    Padamalgam
    Assez avec ces discours slamofobs !
    Et , pour cette crevure de béchamel, soutenons les démocrates syriens ( comme la corde soutien le pendu, heureusement que cette enflure combat les opinions contraires en France)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s