La « classe Macron » ne comprend rien

Je discutais aujourd’hui du mouvement des gilets jaunes avec un de mes amis. Lui pensait que tout cela était inutile et qu’il fallait savoir s’arrêter. Qu’il voulait éviter à tout prix un Trump ou un Bolsonaro, ce qui constituait pour lui quelque chose de presque aussi horrible que Pol Pot, à ce que j’en comprenais. Que tous ce mouvement de gilets jaunes n’était au fond qu’un bon prétexte pour des vieux et des chômeurs afin de se retrouver à manger des saucisses sur des ronds-points. Il ne se rendait même pas compte de tout le mépris qui suintait de ses propose. Le pauvre.

Il faut dire qu’il fait partie de cette classe de gens pour qui Macron a été fabriqué : propriétaire d’un appartement, doté d’un job rémunérateur, il n’aspire à rien qu’au calme et à la possibilité de pouvoir prendre des Uber quand il veut se déplacer en ville. Au fond, je le comprends. Mais lui n’a rien compris. Il ne sait pas que ce n’est pas une vulgaire jacquerie, il ne voit pas que ce mouvement est quelque chose de beaucoup plus profond, et qui, s’il ne suscite pas nécessairement l’adhésion, doit provoquer une certaine empathie, une certaine bienveillance. Seul un bourgeois au coeur dur et à la tripe molle, ou un petit-bourgeois satisfait et frileux, ne peut pas éprouver une sorte de fraternité pour ces galériens en gilets jaunes. Ils sont cons, ils sont basiques, ils sont en colère. Mais à coté d’eux, les gens sérieux, intelligents et raisonnables se révèlent pour ce qu’ils sont : des pétochards. Des frileux que le moindre changement terrifie, que le moindre accroc à leur plan de carrière dérange. Cette classe macron, elle ne veut finalement qu’une chose : qu’on la laisse profiter en paix, et tant pis pour les galériens.

Ils ont raison, tous ces macroniens. Ils défendent leur position. Ils n’ont juste pas compris que demain, ce sera leur tour d’être passés à la moulinette. Pas par les gilets jaunes. Oh non…

Publicités

5 réflexions sur « La « classe Macron » ne comprend rien »

  1. Le Gilet jaune, c’est aujourd’hui la pierre de touche de l’amitié et même des relations. J’ai de la chance : personne dans mon entourage (choisi) n’y est allé de son commentaire méprisant, sinon c’était la rupture immédiate.

    J'aime

  2. Soyons honnêtes
    Que voudriez vous qu’ils comprennent ?
    C’est pas la kultur du pays, c’est pas la kultur de la klass poilitik ou zozial
    Comprendre c’est lorsqu’il y a une obligation
    Comprendre l’énoncé d’un problème par exemple
    Là, pour eux,y a pas de problème
    Ou bien, ils voient pas où est le problème
    Un problème ?
    Où ça ?
    Ha non, c’est nous qui avons un problème
    Du fait des GJ, ils veulent pas consommer,ni rentrer dans le rang !
    Drôle de problème, en effet

    J'aime

Répondre à Nada Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s