Le technicien

Je me suis souvent interrogé sur la personnalité de Macron, qui demeure quand même une sorte de mystère bizarre. Rien chez ce type n’est vraiment normal, à commencer évidemment par son histoire avec Brigitte. Le fait est qu’il est impossible à cerner vraiment, et je crois bien qu’il incarne exactement ce fameux « homme sans qualité » dont parlait Musil (que je n’ai évidemment pas lu).

Blague à part, Macron n’est pas un politicien, pas un chef, pas un dirigeant. C’est un technicien. Il résout donc les problèmes de façon technique. La violence de la police est une réponse technique et, qu’on le veuille ou non, relativement efficace à court terme. Elle a du moins réussi à contenir les gilets jaunes, avec l’appui non-négligeable de la récupération gauchiste qui, elle relève plus de la manoeuvre politique que le la réponse technique.

Notre technicien n’a rien de ce qui fait un président en France : la dimension sinon monarchique, du moins paternelle du personnage une fois qu’il a endossé la fonction. Chirac était une calamité mais il savait y faire avec les gens. Même l’apparatchik falot Hollande avait cette capacité à faire croire aux gens qu’il pouvait les comprendre, ce qui était probablement dû à son physique mollasson qui lui donnait un air à la fois inoffensif et bienveillant. Sarkozy était plus raide mais ses dérapages et son ridicule lui donnait un air parfois sympathique qui contrebalançait son énergie agressive. C’était le moins français de tous les présidents – et j’ai toujours pensé que si on lui avait donné l’opportunité de diriger le Honduras ou le Danemark, ça aurait été la même chose pour lui – mais il avait tenté tant bien que mal de faire croire qu’il était proche du peuple. Macron est une statue de cire. Robotique, raide, moulé dans son costume slim de journaliste chez Canal, on ne peut deviner chez lui aucune empathie pour qui que ce soit. C’est une sort de Yann Barthès qui ne ferait même pas l’effort de faire semblant. On imagine que pour lui, tout est un « cas » sur lequel il faut travailler, un dossier empli de chiffres dont il faut tirer des tableaux excel pour aboutir à une présentation powerpoint léchée qui convaincra un comité de direction grâce à quelques concepts anglicisants et une poignées d’icônes sobres et infiniment déprimants.

Macron est une sorte de Patrick Bateman apprivoisé en fait. Il ne croit en rien. Il trouve des solutions. Il met des chiffres dans des colonnes. Il s’assure que le rapport soit propre, lisible et convaincant. Et si quelque chose vient troubler son ouvrage, il appelle l’agent de sécurité.

4 réflexions sur « Le technicien »

  1. Parlons en, de l’agent de sécurité
    Ce gros pépère de gaze ta mère ?
    Il a plutôt la trogne molle du collabo en fin de parcours, à la sortie de la boîte requise par les troupes d’occupe sur les chamzé, la joue flasque sous la barbe négligée, le chapeau perdu, la chemise douteuse, il sera raccompagné aux tristes aurores par un.e sympathisant.e dans son appartement réquisitionné
    Ou alors flingué par un commando de patriotes, à la sten,vlam !
    Ou embarqué aux petites heures du jour dans une traction avant pour finir dans la forêt de Compiègne
    Au moins, ça lui épargnera l’indignité d’un procès de Riom

    Aimé par 1 personne

  2. Macron n’est rien. C’est un ectoplasme ou plutôt une marionnette. On ne sait qui tire les ficelles mais il y a sûrement quelqu’un sinon il ne bougerait pas. Il y a un ventriloque qui le tient sur ses genoux. Quand le marionnettiste va pisser, quand le ventriloque rentre chez lui prendre un peu de repos, Macron n’existe plus.

    Aimé par 2 personnes

  3. Macron Patrick Bateman ? Pour le côté statue de cire, je vous l’accorde, mais ça s’arrête là. PB a au moins l’intérêt de s’interroger en permanence sur la réalité de son personnage, de son milieu (professionnel et social), et de trouver (ou rêver) un exutoire. L’autre, le psychopathe, est sûr de lui, de son droit et de l’état de fonctionnement de son cerveau supérieur. Macron est plutôt à ranger dans le nombre des amis de Bateman, cynique, terriblement conventionnel, froid.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s