1347

Il y a les covicroyants et les covisceptiques. Les covisceptiques sont probablement les plus nombreux, mais ce sont des gens qui par définition ne s’affolent pas pour rien. Tous ceux que je rencontre se disent que tout ça finira par retomber car il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Les covicroyants sont par nature des gens qui s’effraient de tout et prennent tout très au sérieux, surtout ce que leur racontent les autorités. Ils sont donc beaucoup plus militants, beaucoup plus intraitables dans leurs opinions et leur vision du monde. Pour eux, il y a le covid et c’est très grave. Et si vous ne partagez pas leur vision, vous n’êtes pas simplement en désaccord avec eux, vous êtes un danger public. Un criminel en puissance. Une menace mortelle pour l’humanité. Littéralement. Alors fatalement, les covicroyants ont plus d’influence que les covisceptiques.

Le covicroyant a évidemment toujours la même excuse, celle de l’exécutant de tout régime tyrannique : il applique les textes. C’est mot pour mot la réponse que m’a fait un infirmier que j’interrogeais à ce sujet. Il trouvait légitime et acceptable d’avoir le droit de briser le secret médical pour prévenir publiquement des gens que tel de leur collègue était covipositif. Mais lorsque je lui demandais si sa conscience ne le pousserait pas à prévenir une personne sur le point d’avoir des relations sexuelles avec quelqu’un dont il saurait qu’il est séropositif, il m’objecta que c’était interdit par le secret médical et que le danger ne concernait qu’une seule personne, alors que le covidé pouvait infecter un grand nombre. Manifestement, il n’avait pas compris que dans certains milieux, des personnes peuvent avoir plusieurs centaines de partenaires par an.

Tout cela est évidemment une saloperie de grande envergure, activement alimentée par tous ceux qui « appliquent les textes » ou qui se fient aux recommandations officielles.

En attendant, si nous avions à faire à une véritable pandémie catastrophique, du genre peste noire à 30% de morts, croyez-vous vraiment que les privilégiés, les super-riches et les médecins en cheville avec le pouvoir passeraient leur temps à la télévison à nous expliquer ce que nous devons faire ? Ces gens seraient tous planqués chez eux, enfermés à double tour dans des bunkers et nous laisseraient nous débrouiller tout seuls. Et, petit détail sans importance, si vous faisiez partie des survivants, vous vous rendriez compte qu’une personne sur trois que vous connaissez serait morte.

Autant dire que vous n’auriez pas vraiment l’esprit à vous demander s’il faut ou non mettre un masque.

Une réflexion sur « 1347 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :